Un vieil air antisémite sur Dailymotion

Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Article paru dans "L'Express",le 20/08/08

Une plainte a été déposée contre Dailymotion et l'auteur d'une vidéo égrenant les photos de personnalités juives ou supposées, sur fond de chanson antisémite.

Le président du Bureau national de vigilance contre l'antisemitisme (BNVCA), Sammy Ghozlan, a annoncé jeudi avoir déposé plainte contre Dailymotion et l'auteur d'une vidéo égrenant sur le site les photos de personnalités juives ou supposées, sur fond de chanson antisémite.

Des juifs grossiers et voleurs

Les photos de plus de 150 hommes politiques, vedettes de la télévision, journalistes, écrivains, philosophes, acteurs, humoristes, chanteurs connus défilent pendant plus de 5 minutes sur une chanson d'avant-guerre intitulée "La noce à Rébecca". Celle-ci évoque un mariage de confession juive, où les participants sont dépeints comme sales, grossiers et voleurs.

L'un des invités y mange avec ses doigts pour emporter les couverts en argent dans sa poche avant qu'une bagarre n'éclate pour deux sous restés coincés entre les cuisses d'une convive.

Le CSA saisi pour contrôler Dailymotion

"Nous considérons que cette vidéo, qui ne cite aucun nom constitue toutefois une liste photographique de nature antisémite, passible des poursuites pénales" écrit M. Ghozlan dans un communiqué.

Le BNVCA a saisi le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel pour lui demander "un plus grand contrôle de Dailymotion, voire sa fermeture en cas de récidive".

Chez Dailymotion, on rappelle que le site a un statut juridique d'hébergeur. Il n'est donc pas censé contrôler a priori les vidéos mises en ligne. Il n'intervient qu'a posteriori lorsqu'une vidéo représentant une infraction pénale lui est signalée.

Mise en ligne le 19 juillet, la vidéo n'était toujours pas retirée ce jeudi.

"La parole antisémtite s'est libérée"

"La France officielle n'est pas antisémite, toutefois la parole antisémite s'est libérée, elle est alimentée par ce type de médiatisation des clichés antijuifs sur la toile (...) qui désignent et livrent a la vindicte publique les hommes et les femmes qui se sont distingués par leur courage, leur talent, leurs qualités, leurs compétences, leur savoir, mais dont la réussite et le succès semblent déranger les militants de la haine", a ajouté M Ghozlan.

Mardi, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la mise en vente dans une boutique parisienne de débardeurs pour femmes sur lesquels était reproduite l'inscription "Entrée du parc interdite aux juifs", recopiée intégralement d'un panneau d'interdiction nazie visant les juifs du ghetto de Lodz (Pologne) en 1940. La propriétaire de la boutique et une vendeuse ont été placées en garde à vue à Paris.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi