Macron: un jour, la France reconnaîtra Jérusalem comme capitale d'Israël

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Macron: un jour, la France reconnaîtra Jérusalem comme capitale d'Israël

Le président français Emmanuel Macron a déclaré mercredi qu’ "un jour, la France reconnaîtra Jérusalem comme capitale d'Israël". Il a dit que cette étape se produirait "au bon moment" pendant le processus de paix avec les Palestiniens.

Lors du dîner annuel de l'Association des organisations juives en France (CRIF), Macron a expliqué que "la sécurité de notre allié Israël est un sujet qui n'est pas négociable".

Au cours de la conférence, le chef de l'organisation a demandé au président français de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, et Emmanuel Macron a répondu: "Ce ne serait pas honnête de ma part de vous faire plaisir le temps d’une soirée avec une telle déclaration. J'ai dit à mon ami Donald Trump qu'il avait tort quand il a déclaré unilatéralement la reconnaissance de Jérusalem. Cela n'aide pas à résoudre le conflit. "

Macron a déclaré que si la France suivait les Etats-Unis, "nous perdrons notre position en tant que médiateur équitable, le seul statut qui profite à la région dans la situation actuelle." Selon lui, c'est un statut dont les Etats-Unis ne peuvent plus jouir. Le président français a réitéré que la France soutient toujours la solution "deux Etats pour deux peuples" au conflit israélo-palestinien. Cependant, il a souligné que "seul le dialogue sur le terrain apportera la solution et non pas des décisions à Washington ou à Paris".

Macron au repas annuel du CRIF. "La France ne sera pas elle-même si les Juifs la quittent par peur"

Macron au repas annuel du CRIF. "La France ne sera pas elle-même si les Juifs la quittent par peur"

"Il y a des gens qui essaient d'utiliser le conflit israélo-palestinien pour justifier l'antisémitisme", a-t-il dit. "La confiscation de produits israéliens et juifs est illégale en France, et nous allons poursuivre et punir ceux qui enfreignent la loi", a déclaré Macron.

"La France agit contre les activités balistiques de l'Iran dans la région avec ses partenaires, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. J'ai de longues discussions sur la situation avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Il a souligné que la sécurité d'Israël n'était pas négociable, mais a noté qu'il était favorable à des pourparlers avec "tout le monde, y compris l'Iran".

Le président français a également évoqué l'un des sujets qui préoccupent le plus la communauté juive de son pays: la montée de l'antisémitisme et les incidents récents dans le pays: "Nous avons compris que l'antisémitisme traditionnel existe en France et que c'est un échec pour nous. Sur ce point, notre réaction doit être impitoyable. La France ne sera pas elle-même si les citoyens juifs doivent partir parce qu'ils ont peur."

Il a promis de continuer à protéger les écoles, les jardins d'enfants et les institutions juives et de lancer un nouveau programme gouvernemental pour éradiquer l'antisémitisme sur Internet.

Malgré la baisse des incidents antisémites en France l'année dernière, Emmanuel Macron a reconnu que "300 c'est trop, un incident presque tous les jours" et a annoncé qu'il allait promouvoir une législation européenne qui forcerait les entreprises Internet à supprimer les déclarations antisémites et racistes du réseau.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi