Panique dans les banques de sperme israéliennes

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Panique dans les banques de sperme israéliennes

Deux bébés sont nés avec de graves malformations ainsi que des déficiences mentales et développementales. 

Un avertissement inhabituel et urgent publié à l’attention des gestionnaires de banques de sperme dans les hôpitaux révèle qu’en Israël, deux bébés récemment nés de dons de sperme fournis par deux hommes souffrant de maladies génétiques graves, sont atteints de malformations et d'un retard de développement. Les responsables de la banque de sperme sont invités à s'assurer qu'ils n'utilisent pas ces échantillons.

Le problème a été découvert après la naissance des bébés malades. L'identité des donneurs de sperme est strictement préservée et l'anonymat et la confidentialité sont garantis, mais dans ce cas exceptionnel, quatre cartes d'identité des donneurs ont été distribuées afin de permettre aux banques de sperme de ne pas utiliser les spermatozoïdes de ces hommes. En Israël, il n'existe toujours pas de loi réglementant le fonctionnement des banques de sperme et il n'y a pas de base de données centrale qui puisse fournir des informations sur le nombre de dons de sperme provenant d'un donneur particulier et sur les hôpitaux dans lesquels ils ont été effectués.

L'un des deux nouveau-nés est venu au monde avec un défaut grave dans le canal nerveux central. Le second bébé a un défaut caractérisé par un développement incomplet du globe oculaire. Le syndrome peut causer une variété d’affections, de la vision altérée à la cécité. Les deux syndromes sont accompagnés de déficiences mentales et développementales. Les découvertes génétiques ont été faites lors d'un contrôle mené sur des bébés.

"Exceptionnellement, au vu du danger immédiat pour la santé publique et en raison de l'importance de protéger la santé des futures mères et des nouveau nés, il a été décidé que toutes les banques de sperme devraient être informées des quatre derniers chiffres des cartes d'identité de ces donneurs", a écrit le Dr Yoram Lotan, Chef par intérim de la Division des licences des institutions médicales au Ministère de la Santé.

Deux bébés sont nés avec de graves malformations

Deux bébés sont nés avec de graves malformations

Les gestionnaires des banques de sperme ont été invités à vérifier s'ils possédaient des échantillons de sperme de ces personnes. Le ministère de la Santé leur a demandé d'arrêter de les utiliser et de prendre du temps pour tester les femmes qui sont d’ores et déjà enceintes.

"Suite à l'incident, nous menons une discussion approfondie sur les implications de cette affaire", a déclaré le ministère de la Santé.

Dix-sept banques de sperme opèrent en Israël, dont quatre privées (Assuta, Craubank, la banque de sperme de l’hôpital Elisha et le Medical Center à Herzliya) et le reste dans des hôpitaux publics à travers le pays. Les banques de sperme fonctionnent selon des procédures et aucune loi n'a encore été promulguée en Israël pour réglementer leur activité. En conséquence, il n'y a pas de directives obligatoires pour les tests génétiques des donneurs, pour le nombre de dons autorisés ou pour le nombre de descendants par donneur.

Le Dr Shevach Friedler, directeur de la banque de sperme au Centre médical Barzilai à Ashkelon, a déclaré: "C'est un dysfonctionnement génétique très rare, et le ministère de la Santé agit de manière responsable. Les banques de sperme prennent toutes les précautions raisonnables. Les donneurs subissent tous les tests génétiques pour les syndromes communs. Un tel événement est inhabituel et rare. "

Le ministère de la Santé a déclaré: "Ce sont des malformations très rares qui ne sont pas systématiquement examinées dans les banques de sperme en Israël (de la même manière que, en cas de grossesse naturelle, aucun parent n'est testé pour cela). A notre connaissance, il n'est pas recommandé de procéder à de tels tests".

Le ministère a noté qu'après avoir reçu l'information, il a mené une enquête approfondie sur le problème avec les banques de sperme en Israël.

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi