Antisémitisme: Angela Merkel ne recevra pas le prix Theodor Herzl

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Angela Merkel disqualifiée pour le prix de Theodor Herzl

Les Juifs américains et allemands se sont opposés à la décision du Congrès juif mondial d'honorer la chancelière allemande Angela Merkel du Prix Theodor Herzl en raison de son soutien à l'accord sur le nucléaire iranien et de son incapacité à lutter contre la haine croissante des Juifs dans la République fédérale. L’organisation sioniste d’Amérique a annoncé vendredi son opposition à l’honneur de Merkel.

"La ZOA Congrès sioniste mondial est fermement convaincue qu'un dirigeant étranger qui continue à soutenir l'accord sur le nucléaire iranien désastreusement imposé de 2015, qui permettra au régime iranien de devenir un État doté d'armes nucléaires, est le récipiendaire du prix prestigieux décerné par le WJC."

Selon la ZOA, «l’annonce de ce prix a suscité de vives critiques et des bouleversements dans la communauté juive allemande qui, en plus de critiquer le soutien de la chancelière Merkel à l’accord nucléaire iranien, critique vivement son soutien à l’immigration musulmane massive en Allemagne et aux États-Unis. L'Europe face à l'antisémitisme vicieux qui sévit parmi les nouveaux immigrants. "

ZOA a ajouté que «le soutien de l'Allemagne à de nombreuses résolutions et initiatives anti-israéliennes des Nations Unies au sein d'instances internationales; son refus d'interdire les opérations du groupe terroriste libanais chiite mandataire iranien, le Hezbollah; Le soutien financier continu de l'Allemagne à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA), qui renforce le rejet et l'extrémisme palestiniens; et l'opposition du gouvernement allemand à la reconnaissance par le président Donald Trump de Jérusalem en tant que capitale et de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan sont des points supplémentaires d'une amère déception face au gouvernement Merkel. "

The Jerusalem Posta  été le premier journal à annoncer, en 2018, que Merkel avait fait pression sur les pays d’Europe centrale et orientale pour qu’ils ne déplacent pas leurs ambassades à Jérusalem. Selon une étude du Post selon les rapports des services de renseignement allemands de 2019, quelque 1 050 membres et sympathisants du Hezbollah opèrent dans la République fédérale.

Le président national de la ZOA, Morton Klein, a déclaré: «La ZOA est abasourdie et profondément déçue que le Congrès juif mondial ait choisi de décerner son prix Theodor Herzl à la chancelière allemande Angela Merkel. À tous égards raisonnables, la chancelière Merkel n’a fait que peu de chose, sinon rien, pour justifier l’octroi de ce prix, et beaucoup de choses qui devraient la disqualifier en tant que candidate à ce prix. »

Korenzecher, un Juif allemand, dit Israël Hayom « À son crédit et au crédit des gens qui l'entourent, il faut dire qu'ils contribuent aux Juifs allemands de faire leur Aliya en Israël. Grâce à la politique actuelle, il y a de fortes chances que l'Allemagne soit un Judenrein (Libre de Juifs). ”

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi