Artiste juive : Janette Beckman  et les rebelles

Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Artiste juive : Janette Beckman  et les rebelles

Janette Beckman  et les rebelles

Janette Beckman,  « Rebels : From Punk to Dior », Drago Publishing, 2021, New Yoerk, 75 $.

« Rebels : From Punk to Dior » est la première monographie de la photographe new-yorkaise d’origine britannique. Le livre couvre quatre décennies de photographies et illustre le rôle de la créatrice dans  le domaine de l’art, du photojournalisme, de la musique, de la mode et de la culture populaire.

Attirée par la documentation de diverses cultures et intéressée par les créateurs qui suivent leur propre route, elle a suivi elle aussi une voie libre en débutant sa carrière à l'arrivée du punk à Londres et en travaillant pour des magazines comme The Face & Melody Maker. Elle a photographié tous les groupes de l'époque des Clash à Boy George  et tout ceux qui décidèrent de suivre une telle culture radicale.

S’installant à New York en 1983, Beckman elle a été attirée par une autre scène dissidente : le hip-hop qui démarra avec les pionniers du mouvement qu'elle photographie (Salt-N-Pepa, Run DMC, Grand Master Flash, etc.)

Janette Beckman s'intéresse aujourd'hui encore aux rebelles. Qu’il s’agisse de photographier les manifestations émouvantes du BLM en 2020 ou de célébrer le subversif même à travers des collaborations avec des marques comme Levi’s, Dior et Gucci.

Son travail exposé dans les galeries du monde entier trouve dans ce livre un écrin de qualité avec des contributions entre autres de Cey Adams, Sting, Run DMC, Paul Weller, Belinda Carlisle et Slick Rick.

 

jpgp

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi