Les familles des disparus ont atterri à Phuket

Actualités - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                             Les familles des disparus ont atterri à Phuket

Le 18/09/07, L’ambassadrice d’Israël en Thaïlande, Yaël Rubinstein, et le consul israélien Hanoh Amdi ont reçu lundi 17 septembre les familles de trois des Israéliens portés disparus suite au crash de l’avion à Phuket dimanche 16 septembre. Un proche d’un quatrième disparu est en route pour Phuket.

L’ambassade israélienne a mis en place à Phuket des locaux pour les familles et les membres des équipes de secours israéliennes de la police et du Maguen David Adom (Mada) qui se sont rendues sur les lieux. L’équipe de l’ambassade sera renforcée par des diplomates qui arriveront de pays voisins dans les prochaines heures.

Les membres de l’équipe du Mada ont rencontré à l’hôpital de Phuket le couple Vladimir et Isabella Freilichman, légèrement blessés dans le crash. Assi Diblinski, membre de Mada, a raconté à Ynet que les blessés étaient en bonne santé : « L’homme souffre de fractures de vertèbres de la colonne vertébrale, la femme souffre de 3 fractures de vertèbres de la colonne vertébrale. Ils veulent absolument rentrer en Israël malgré les douleurs occasionnés par le vol ». Le couple Freilichman devrait regagner le pays demain mardi 18 septembre.

Diblinski a confirmé que plusieurs corps avaient été identifiés de façon non officielle grâce aux cartes d’identité israéliennes qu’ils portaient sur eux, « des objets personnels ont aussi été trouvés sur les lieux », ajoute-t-il et précise que l’équipe est arrivée sur en Thaïlande avec du matériel de secours et accompagne les membres des familles des disparus. « Une partie des familles sont venues sans valises, sans sacs, ils ont attrapé le premier avion et sont arrivés, ils reçoivent de l’aide ici ». Le chef de l’équipe de Mada Doudi Abdaï a confirmé sur les ondes de Galei Tsahal que les corps de plusieurs israéliens ont été identifiés. « Concernant les blessés ou les disparus, je ne peux rien dire car tous n’ont pas été identifiés ». L’ambassade israélienne a refusé de confimer et attend l’équipe envoyée par la police israélienne.

Voici les noms des disparus :

Adi Naïm (25 ans) de Kfar Yona

Rotem Naouri (24 ans) de Netanyah, mariée à Adi depuis 2 semaines

Tsahi Bitton (26 ans) de Kfar Yona

Hoffit Ilia de Kfar Yona, mariée à Tsahi depuis 5 mois

Les deux couples passaient leur lune de miel ensemble.

Lili Alon (23 ans) du quartier de Gilo à Jérusalem

Rahel Tofen (23 ans) du quartier de Gilo à Jérusalem

Ilana Guershoni (23 ans) de Holon

Tal Feldman (23 ans) de Rishon le Tsion.

Téléphone d’urgence :

Ministère des Affaires étrangères : 02 530 31 55

Mada : 03 535 00 53

« C’est un sentiment terrible de passer entre des dizaines de corps étendus sur le sol. Mais notre force vient de ce que nous espérons qu’il y a des survivants », explique le rav Wilhelm, représentant du Habad dans la région de Phuket. « D’après ce que nous savons, il y a plusieurs corps qui pourraient être ceux d’Israéliens. Nous attendons que les familles et la police israélienne les identifient. Entre temps nous vérifions les papiers d’identité ».

L’équipe de la police israélienne envoyée en Thaïlande devrait arriver à Phuket demain matin. Elle possède des données DNA prises dans les familles des disparus. L’équipe est composée de policiers spécialisés en identification de corps. Le ministère des Affaires étrangères et les compagnies d’assurance s’occupent du rappatriement des blessés en Israël.

Lundi matin 17 septembre les boîtes noires de l’avion ont été trouvées, elles seront envoyées aux Etats-Unis pour y être analysées. Apparemment, le pilote qui essayait de faire atterrir l’avion dans des conditions météorologiques difficiles aurait décidé de faire un tour supplémentaire au dessus de l’aéroport. Il aurait alors perdu l’équilibre et l’avion a cogné le sol, s’est brisé en deux, a dévié de sa trajectoire, a foncé dans un monticule et a commencé à flamber.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi