Journée de la lutte contre la pauvreté dans le monde et les chiffres en Israël

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Journée de la lutte contre la pauvreté dans le monde et les chiffres en Israël

Journée internationale de lutte contre la pauvreté : environ un quart de la population mondiale est pauvre
Israël n'est évidemment pas épargné et il est clair qu'ici la crise sanitaire a lancé des signaux alarmant en élargissant les marges de pauvreté dans la société israélienne.

Aujourd'hui (dimanche) marque la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté. Selon les données de l'ONU, il y a actuellement environ 1,3 milliard de pauvres dans le monde, représentant 22% de la population mondiale, avec 84,3% des pauvres vivant en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud.

Cependant, la pandémie de la Covid-19  et le changement climatique ont exacerbé ce phénomène .

L'ONU a averti que 143 à 163 millions de personnes pourraient rejoindre le cycle de la pauvreté à la suite de la crise sanitaire et que beaucoup d'entre elles n'ont pas non plus accès aux vaccins salvateurs.

"L'expérience de l'année écoulée a montré une fois de plus que les personnes vivant dans l'extrême pauvreté sont les plus vulnérables, les moins accessibles aux ressources et souffrent le plus de la conjonction de l'urgence climatique et de l'épidémie", a noté l'ONU.

"Avec des formes sévères. qui provoquent la faim et des inondations intenses qui balaient les champs de maïs et entraînent la perte de moyens de subsistance et aggravent la pauvreté. »

En Israël le  dernier rapport sur la pauvreté de la sécurité sociale publié en janvier a montré qu'en 2019, il y avait 1 980 309 personnes vivant en Israël en dessous du seuil de pauvreté  dont 907 279 sont des enfants. 23% des citoyens, 31,7% des enfants.

Dans la population juive, la proportion de pauvres était de 17,7 %, mais dans le seul secteur ultra-orthodoxe, elle était de 49 %.Dans la population arabe, 35,8% vivent dans la pauvreté.

37% des Israéliens ont réduit les traitements médicaux à cause du corona, 23% d'entre eux pour des raisons économiques. Environ un quart (24 %) ont renoncé à un traitement psychologique en raison de contraintes liées au corona et 15 % d'entre eux ont indiqué que c'était pour des raisons économiques.

Selon l'enquête, les femmes ont été plus touchées par les effets de la crise corona pour l'accès aux services médicaux.

"Les premières victimes sont la population dans le besoin. Inutile de dire que ceux qui ne peuvent pas acheter de médicaments ne pourront pas accéder à la médecine privée."

A. de Rishon Lezion dit : « Je suis une mère célibataire. Souffrant d'un handicap grave due à un accident et incapable de subvenir à mes besoins et à ceux de ma fille. Je suis récemment allée au supermarché et j'ai volé de la nourriture. et ils m'ont attrapé. Heureusement, ma fille n'était pas avec moi."

"Mais que puis-je faire d'autre? Je souffre de douleurs physiques constantes et je n'achète pas d'analgésiques et de cannabis sur ordonnance par manque de moyens j'ai peur qu'ils prennent ma fille ."

"Qui a la patience de lutter contre un service administratif quand il a faim ou a besoin de trouver un moyen de gagner quelques shekels ?"

Environ un tiers seulement des Israéliens ont une assurance maladie complémentaire et une assurance maladie privée.

Selon les données de CBS, 86% des Juifs et 38% des Arabes ont une assurance complémentaire, et 40% des Juifs et 12% des Arabes ont une assurance privée.

Le Centre Adva a averti l'année dernière que l'assurance complémentaire et privée est devenue une énorme affaire financière, ce qui nuit à l'accès à l'égalité des soins, lorsque les dépenses des ménages en assurance complémentaire et privée et en participation aux médicaments et aux traitements sont passées de 4,6 milliards de shekels en 2000 à 14,4 milliards de shekels en 2018.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi