Israël participera à la « réhabilitation » des réfugiés palestiniens, affirme Olmert

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël participera à la « réhabilitation » des réfugiés palestiniens, affirme Olmert

Article paru dans "L'Orient",le 04/12/07

Israël participera à la « réhabilitation » des réfugiés palestiniens, a promis hier le Premier ministre israélien Ehud Olmert, dans une rare référence à cette question ultrasensible du conflit israélo-palestinien. Parallèlement, Israël a libéré hier plus de 400 prisonniers palestiniens dans la foulée de la conférence d’Annapolis.

Israël « participera au mécanisme international qui aidera à la réhabilitation des réfugiés » palestiniens, a indiqué M. Olmert devant le Parlement, à l’occasion du 60e anniversaire du vote des Nations unies, le 29 novembre 1947, sur la partition de la Palestine en un État juif et un État arabe. Israël n’a jamais reconnu aux réfugiés palestiniens le droit de retourner sur les terres abandonnées après la guerre israélo-arabe de 1948, qui avait suivi cette résolution de l’ONU. Ehud Olmert n’a pas donné davantage de précisions, mais a expliqué qu’Israël agirait en tant que « bon voisin » : « Nous ferons cela avec de la bonne volonté, et non, que Dieu nous garde, par sentiment de culpabilité, mais pour des motifs purement humanitaires et en tant que bon voisin », a-t-il proclamé.
Lors de la réunion d’Annapolis, M. Olmert et le président palestinien Mahmoud Abbas se sont engagés à entamer des négociations immédiates pour résoudre leur conflit afin de parvenir à un accord de paix avant la fin 2008. La première réunion des équipes de négociateurs israéliens et palestiniens est prévue le 12 décembre. Elle devrait porter sur les questions-clés au cœur du conflit au Proche-Orient comme le tracé des frontières, le sort de Jérusalem et celui des réfugiés palestiniens.
M. Olmert a également promis hier de soutenir la création d’un État palestinien.
Parallèlement, Israël a libéré hier plus de 400 prisonniers palestiniens. Des centaines de personnes, brandissant des drapeaux palestiniens, ont accueilli la plupart des détenus libérés avec des cris de joie et des chants patriotiques au QG de l’Autorité palestinienne à Ramallah. « Je suis très heureux aujourd’hui, c’est comme si je renaissais », a affirmé à l’AFP, Mouayed Nasrallah, 28 ans, qui a purgé quatre ans de prison.
« Les réjouissances ne seront jamais complètes sans la libération de tous les prisonniers et les prisonnières », a lancé à la foule le secrétaire général de la présidence palestinienne, Tayyeb Abdel Rahim, qui a affirmé que la libération des prisonniers restait la « priorité » de l’Autorité palestinienne.
Après les vérifications d’usage par les autorités pénitentiaires et un tampon de sortie apposé sur leur dossier, les détenus étaient montés menottés dans les bus avec leurs maigres effets personnels dans des sachets en plastique.
« Aujourd’hui nous libérons 429 prisonniers », a déclaré à l’AFP Yaron Zamir, porte-parole de l’administration pénitentiaire israélienne. « La libération de prisonniers palestiniens aujourd’hui vise à renforcer la direction palestinienne modérée et à favoriser le dialogue politique entre Israël et les Palestiniens », a affirmé pour sa part à l’AFP Mark Regev le porte-parole du Premier ministre israélien Ehud Olmert.
Israël a en revanche retardé une livraison de 25 véhicules blindés légers promis à l’Autorité palestinienne, une mesure qui avait également été présentée comme un signe de soutien à M. Abbas. « La livraison de 25 véhicules semi-blindés aux Palestiniens a été retardée, car ils nous ont demandé de pouvoir les équiper de mitrailleuses lourdes, et notre réponse a été négative », a souligné à l’AFP Shlomo Dror, porte-parole du coordinateur des activités israéliennes dans les territoires palestiniens.
Par ailleurs, trois membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont été tués dans le nord de la bande de Gaza, lors d’échanges de tirs avec l’armée israélienne, selon une source médicale palestinienne. En outre, un Palestinien blessé dimanche par des tirs israéliens en Cisjordanie est décédé hier, a-t-on appris de sources médicales et sécuritaires palestiniennes.
De son côté, la secrétaire d’État américaine, Condoleezza Rice, a indiqué hier avoir demandé au Congrès une enveloppe supplémentaire de près de 400 millions de dollars pour les Palestiniens au titre du budget 2007-2008.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi