Des soldats religieux israéliens menacent de quitter l'armée en cas de contacts avec des femmes

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Un groupe de soldats de la Force aérienne israélien (IAF) extrêmement religieux a menacé mercredi de quitter un programme de recrutement s'ils devaient se mélanger à des femmes pendant leur service.

Le rabbin en chef de l'IAF, Moshe Raved, a démissionné de son poste la veille, après que l'armée a fait savoir qu'elle ne dispenserait pas les soldats religieux des événements officiels qui incluent des femmes soldats ou speakers.

Les deux incidents ont jeté de l'huile sur le feu d'un débat déjà houleux entre le public religieux et laïque sur le rôle de la loi juive halakhique dans un Etat juif moderne.

Les soldats appartiennent au programme de recrutement Shahar et à un bataillon spécial des Forces israéliennes de défense (IDF), qui respectent tous deux une interprétation stricte de la loi religieuse qui interdit aux hommes d'écouter une femme chanter, considérant cela comme une attraction sexuelle.

Alors que les IDF mangent cachère, observent le shabbat et autorisent trois prières quotidiennes, ces soldats reçoivent des repas spéciaux et plus de temps pour prier et étudier la religion.

"Nous trouverons un moyen de sortir des IDF, car ils nous ont trahis", a déclaré un des soldats religieux au site d'information Ynet mercredi.

Les tensions sont élevées entre les religieux et les laïques depuis une série d'événements, dont un était le refus de quatre cadets religieux de l'armée il y a plusieurs mois de rester à une cérémonie obligatoire où il y avait des chanteuses. Les quatre soldats ont été renvoyés du programme de formation, mais un a pu réintégrer les rangs.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi