L'inquiétude des hommes les plus riches au monde

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
hommes influents les plus riches au monde

« La survie des plus riches » dépend d’eux, qu’ils nous sauvent tous.
Avez-vous entendu parler de « l’événement » ?

Il s’avère que « l’événement » est un nom de code pour la crise systémique qui aborde l’humanité à pas de géant, un euphémisme utilisé par les ultrariches du monde.

Qu’elle soit déclenchée par un effondrement économique et des troubles sociaux massifs, le changement climatique, une explosion nucléaire, une épidémie ou une cyberguerre, elle entraînera une catastrophe mondiale, et l’échelon supérieur veut être prêt pour le « Jour du Jugement dernier ».

Pour se préparer à l’inévitable, cinq magnats ont invité le théoricien des médias et l’auteur de la technologie le Professeur Douglas Rushkoff à leur donner quelques conseils en retour des frais symboliques de la moitié de son revenu annuel.

Au cours de la réunion, Douglas Rushkoff s’est soudain rendu compte que les super-riches avaient une tout autre raison d’investir dans la technologie : toutes les technologies de pointe nouvellement développées, telles que l’intelligence artificielle, la chaîne de blocs, l’impression 3D, CRISPR et même la colonisation de Mars, sont considérées et soutenues par les élites mondiales comme des moyens de se sauver de « l’événement ».

Tandis que nous voyons les supermarchés sans caissiers, les véhicules autonomes et les robots faire le travail pour nous — les super-riches veulent des moyens de protection contre le peuple en colère et les pannes systémiques qui pourraient survenir en cas de chaos.

En effet, les riches et les puissants ont une vision beaucoup plus large du risque global que la plupart de la société humaine. Et pourtant, ce qu’ils peuvent voir et prédire n’est qu’un fragment du tableau d’ensemble.
La crise humaine aux multiples facettes provient d’une cause complètement différente et se produit dans un but complètement différent de ce qu’ils comprennent, et c’est pourquoi ils pensent qu’ils peuvent y échapper.

L’« événement » réel est un tournant naturel dans l’évolution humaine, et ses origines commencent il n’y a pas moins de 14 milliards d’années avec le Big Bang.

Au cours de milliards d’années, le développement de la matière a créé des gaz, de la poussière, des étoiles et des planètes, puis la vie biologique de la flore et de la faune sur Terre. Mais parallèlement à l’expansion de l’univers, la nature s’efforce également d’équilibrer tous les niveaux de vie : de l’inanimé, à la vie végétale, à la vie animale, à la vie humaine. Et notre tour vient d’arriver.

Que nous le réalisions ou non, la nature nous pousse à trouver un équilibre avec elle. Et cela signifie devenir une partie intégrante et harmonieuse du système naturel, ce qui nécessite l’évolution de la société humaine en tant qu’espèce collective sur toute la planète.

Progressivement, la nature amplifie notre sensibilité à notre interdépendance globale, nous obligeant à reconnaître le réseau humain dont nous faisons tous partie et à transformer nos sociétés en conséquence.

Aucune technologie ne peut arrêter les lois de la nature et aucun bunker ne peut empêcher quiconque d’en être affecté. Mais, nous pouvons apprendre à suivre la pression évolutionnaire, plutôt que de nous y opposer.

Pour éviter de devenir les victimes d’un effondrement agressif de notre culture actuelle, nous devons nous reconnaître et nous préparer à notre avenir inévitablement connecté. Les gens doivent apprendre les lois de la nature et comment elles forment un système intégral, où chaque élément dépend de sa connexion équilibrée avec les autres et comment il les complète.

Mais ce n’est que le début de la transformation de l’humanité. Ce n’est pas une coïncidence si, au cours des dernières décennies, de plus en plus de recherches dans de multiples domaines confirment que les liens humains positifs nous rendent plus intelligents et meilleurs dans tous les sens du terme, ainsi que plus heureux et en meilleure santé. Les êtres humains devront découvrir et activer leur câblage inhérent pour la connexion en le pratiquant consciemment.

Plus nous pratiquons nos connexions positives — personnellement, socialement et globalement — plus nous voyons que nous arrivons à l’équilibre avec les lois de la nature, et cela deviendra notre nouvelle source d’accomplissement.

Il est certain que la transformation de la société humaine exigera un effort socio-éducatif massif autour de la planète, en utilisant nos médias et nos technologies d’une nouvelle manière et dans un nouveau but. L’ironie, c’est que les gens comme ceux qui ont rencontré Douglas Rushkoff ont tous les moyens nécessaires pour y parvenir. Ce qui leur manque, c’est seulement de comprendre que la seule façon de se sauver de « l’événement » est de sauver aussi la société humaine.

Michael Laitman

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi