L'arche historique de la Torah de Krumbach cherche un nouveau propriétaire

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'arche historique de la Torah de Krumbach cherche un nouveau propriétaire

L'ARCHE HISTORIQUE DE LA TORAH DE KRUMBACH SERA VENDUE AUX ENCHÈRES À NEW-YORK

Cette arche a été  fabriquée par des soldats américains pour les survivants de l'Holocauste, pour les aider à renouer avec la prière juive après la Seconde Guerre mondiale.

Une arche de la Torah (en hébreu : aron kodesh), qui a peut-être joué un rôle historique dans le rétablissement de la vie juive et de la prière en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, va être mise aux enchères à New York le 19 septembre.

L'arche a été construite pour servir les survivants Juifs qui ont survécu à la terrible dévastation et à la destruction de leurs maisons, de leurs communautés et de leurs familles. N'ayant pas de foyers ou de familles dans lesquels ils pourraient retourner - et la plupart d'entre eux étant très affaiblis par la famine et les maladies endémiques - des camps de personnes déplacées (camps DP) ont été créés pour apporter une aide humanitaire immédiatement après la guerre, après la libération des camps de la mort et de concentration par les forces soviétiques, américaines et autres Alliées.

L'un de ces camps, le camp DP de Krumbach, était situé dans le village bavarois de Krumbach, dans la région souabe, entre le Danube et les Alpes autrichiennes.

Avant la guerre contre les nazis, il y avait une vie juive dynamique avec une communauté établie de longue date, mentionnée pour la première fois en 1156.

Au XVIIIe siècle, elle a été particulièrement marquée par le développement prolifique des synagogues régionales, toutes détruites à la Nuit de Cristal à la montée au pouvoir du régime nazi.

Le rabbin Menachem Mendel Rubin, interné dans le camp et survivant d'Auschwitz, est connu pour avoir reconnu la nécessité d'un retour au rituel juif et à la prière. Il a cherché à créer une yeshiva et une synagogue pour répondre aux besoins spirituels des survivants au-delà de leurs besoins physiques immédiats.

Bien que normalement connus pour leurs prouesses dans la construction de ponts et d'autres structures militaires, ce sont des soldats du US Army Corps of Engineers, déployé localement, qui ont créé ce petit cabinet pour abriter un rouleau de la Torah, élément fondateur du judaïsme afin de leur donner espoir que leur vie pourrait reprendre le chemin de leur héritage.

La provenance de l'arche de la Torah continua jusqu'à Brooklyn. Le rabbin Rubin et son épouse, Chana, ainsi que d'autres membres de la congrégation de Krumbach, ont pu y immigrer le 19 avril 1948, moins d'un mois avant la création d'Israël le 15 mai.

Les Rubins, et l'Arche de la Torah de Krumbach qu'ils ont apportée avec eux, ont bénéficié de la directive du Président Truman du 22 décembre 1945, qui, malgré sa grande impopularité, a élargi les quotas pour inclure les personnes déplacées et les réfugiés de guerre.

L'Arche de Krumbach a été installée dans sa nouvelle maison, la Congrégation et Yeshiva Yeshurun sur la promenade Ocean Parkway à Flatbush, fondée par Rubin.

Suite à l'agrandissement de la synagogue, l'arche a été entreposée, puis donnée au Musée de la Torah Vivante, qui aide à soutenir les sans-abri de la communauté. Le musée cherche à trouver une demeure permanente pour l'Arche de Krumbach, adaptée à son illustre histoire.

L'hôtel des ventes de Guernesey vendra aux enchères l'Arche de Krumbach le 19 septembre à la synagogue de la 5e avenue à New York. Des lettres de Marc Chagall, des archives de Moshe Dayan, un enregistrement inédit du Dr Martin Luther King et des documents portant la signature de Golda Meir seront également mis aux enchères.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi