Ma Tunisie chez Timée-Editions, livre de Claudia Cardinale

Coup de coeur - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

clcar21.jpgAprès le succés de l'Algérie selon Jean Claude Brialy (chez Timée-éditions), c'est au tour d'une icône incontournable du septième art Claudia Cardinale de nous faire partager son amour pour son pays natal, la Tunisie. où se rejoignent communautés et cultures, un réel carrefour d'influences. Mais, retour sur une vie tant aimée d'une jolie jeune fille devenue l'actrice mondiale que l'on connait et surtout ambassadrice de la Tunisie au sein de l'UNESCO.

Claudia Cardinale a vu le jour en avril 1938 avenue Jules Ferry, juste derrière le port de Tunis. La Tunisie où elle est née, est une vie rêvée, une enfance pleine d'amour, malgré une éducation assez stricte (toujours escortée par ses 2 frères).Ses parents se sont mariés à la "Grande Cathédrale' St Vincent de Paul, située sur la place de l'Independence, entre l'avenue Habib Bourguiba et l'avenue de France. Quelle belle Eglise (une des plus belles au monde), pour elle qui a aujourd'hui tant voyagée.(Photo "Copyright Claudia Cardinale")

Claudia à l'école était assez "garçon manqué". Petites classes à "St Joseph" puis au Lycée de clocar22.jpgCarthage et enfin l'école Paul Cambon rue de Marseille tout à coté de la fameuse Avenue de Paris. Claudia passait souvent ses vacances chez ses grands parents au "Kram" au bord des longues plages et surtout avec  sa fameuse boite de nuit "l'oiseau Bleu".

Le soir, toujours accompagnée de ses frères, elle allait à "Sidi Bou" boire un thé aux pignons au "Café des Nattes" où les Bougainvilliers débordés des fenêtres, sans oublier le "Saf-Saf" de la Marsa avec son dromadaire qui tourne autour d'un puits pour remonter de l'eau d'une fraicheur délicieuse. A la fin des années 60, à 17 ans elle est déjà une B.B.  en herbe. Elle se coiffe avec ces fameuses petites guiches, elle copie ses mimiques, elle teint toutes ses robes en noires (au désespoir de sa mère), bref  tout pour ressembler à l'idole du moment, Brigitte Bardot.  Un fameux soir, à Gammarth, station balnéaire à  20 Km de Tunis, Claudia est élue la " plus belle italienne de Tunis " ce qui a fait d'elle une star dans son pays natal.(Photo"Copyright Claudia Cardinale")

Photographiée par tous, sur les plages, comme à Cartage avec son petit bikini et son incontournable coiffure à la B.B.  Quelle belle fille! Se sera grâce à son premier voyage à Venise (gagné à la suite de son élection et escortée par sa mère)  qui la propulsera au devant de la scène et où bons nombres de metteurs en scène la remarqueront; elle s'envolera vers son destin. Malgré sa belle carrière de graine de star, elle n'oubliera oublier sa Tunisie natale. Ici le soleil est tunisien, la langue, française, et l'histoire, italienne: soit, une véritable métaphore de Claudia Cardinale en somme.

Laurent Bartoleschi

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi