Les femmes doivent elles intégrer les unités de combat en Israël ?

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: les femmes se blessent dix fois plus que les hommes dans les unités de combat

L'ancien pilote de chasse et combattant du Sayeret Matkal se dit opposé à l'intégration des femmes dans les unités de combat.

Alors que Tsahal continue d'examiner la possibilité de recruter des femmes dans diverses unités de combat qui leur étaient auparavant fermées, le ministre des Affaires religieuses Matan Kahana a déclaré qu'il était contre l'idée car cela affecterait négativement l'objectif de Tsahal de vaincre l'ennemi.

« Je pense que l'intégration des femmes dans les unités de combat est une erreur », a-t-il déclaré, ajoutant que « le rôle de Tsahal est de vaincre l'ennemi et non de faire avancer les agendas sociaux ».

Matan Kahana, du parti Yamina du Premier ministre Naftali Bennett, qui détient le grade de colonel, a été pilote de chasse, commandant d'escadron et soldat dans l'unité commando d'élite des forces spéciales Sayeret Matkal, a déclaré que si les femmes peuvent remplir certains rôles, dans d'autres, ils ne profiteraient pas aux militaires.

"Les femmes peuvent apporter une très grande contribution, comme pilotes de chasse, mais ce n'est pas similaire aux unités d'infanterie où il y a une énorme différence dans la nature du service", a-t-il déclaré. « Juste parce qu'il pourrait y avoir un soldat sur mille capable de résister à la pression d'un combattant de la brigade Givati, le coût est supérieur au bénéfice. »

Plusieurs femmes ont demandé à la Haute Cour de justice de forcer l'armée à intégrer des femmes dans des unités de combat d'élite, notamment le Corps blindé, Sayeret Matkal, Shayetet 13 et d'autres unités de commandos telles que Duvdevan.

En juillet dernier, Tsahal a déclaré avoir formé « un comité professionnel dans le but d'examiner sérieusement et en profondeur - d'un point de vue large, inclusif et approfondi - la possibilité d'intégrer des femmes dans des postes de combat supplémentaires au sein de Tsahal ».

Le comité est dirigé par le chef des forces terrestres, le major-général. Yoel Strick et OC Southern Command, le major-général. Eliezer Toledano.

Matan Kahana a déclaré lundi au Comité de la condition de la femme et de l'égalité des genres que même s'il n'était pas contre les femmes qui se battent, elles se blessent beaucoup plus que les hommes.

Affirmant qu'il est allé se battre avec des femmes et qu'il a envoyé des femmes se battre « dans les endroits les plus dangereux du Moyen-Orient », il a ajouté que néanmoins « pour moi, ce n'est pas un problème, mais toutes les études montrent que les unités mixtes ne fonctionnent pas aussi bien , et les femmes ont tendance à se blesser dix fois plus que les hommes – blessures orthopédiques et autres. Je demande, combien de femmes devront être gravement blessées pour créer cette égalité ? »

Le mois dernier, 15 femmes soldats sont devenues les premières à être déployées le long de la frontière égyptienne dans le cadre d'un programme visant à évaluer s'il faut intégrer les femmes dans le corps blindé de Tsahal.

L'escouade d' opérateurs de chars entièrement féminins a été déployée avec la brigade Paran et a servi dans le bataillon mixte Caracal.

Les femmes exploiteront le Merkava Mk. Les chars IV après avoir terminé leur formation à l'école du corps blindé de Shizafon où ils ont suivi une formation avancée. Un essai antérieur a été jugé non concluant. 

Le deuxième programme pilote est au moins deux fois plus important que le précédent et l'armée a augmenté les exigences en matière de taille et de poids des femmes qui souhaitent participer au programme et a alloué plus de temps aux femmes à déployer pendant qu'elles exécutent des opérations droits le long des frontières avec l'Égypte et la Jordanie. 
Sélection de Claudine Douillet pour Alliance premier magazine juif en ligne 

Magazine juif 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi