Des jumeaux nés d'une mère porteuse en Géorgie autorisés à rentrer en Israël

Actualités, Alyah Story, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des jumeaux nés d'une mère porteuse en Géorgie autorisés à rentrer en Israël

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé hier que la famille Peled, dont les jumeaux sont nés dans le cadre d’une procédure de maternité de substitution en Géorgie, pourra retourner en Israël avec ses bébés dès que ces derniers auront reçu leur certificat de naissance. C’est la fin de l’affaire qui a été publiée cette semaine dans les médias israéliens, dans le contexte des difficultés qui existent pour les couples qui ont besoin des services d’une mère porteuse.

Le couple Peled, Debra et Royï, a eu des jumeaux il y a plus de deux mois dans le cadre d'une procédure de maternité de substitution en Géorgie. Cependant, les exigences bureaucratiques locales, les permis et les documents requis ont empêché l’émission des certificats de naissance des enfants et le retour de la famille en Israël, car ils n'étaient pas autorisés à quitter le pays. Dans la situation actuelle, le couple a été contraint de rester par intermittence en Géorgie, tandis que leur fille de six ans est restée en Israël.

Yanai Peled, la fille du couple qui attend ses parents et ses frères avec impatience

Yanai Peled, la fille du couple qui attend ses parents et ses frères avec impatience

"Au delà de la lettre de la loi"

Hier, le ministère des Affaires étrangères a annoncé la fin de l'histoire, après un long dialogue avec les autorités géorgiennes, avec la participation directe de hauts responsables du ministère des Affaires étrangères.

L'ambassadeur et consul israélien à Tbilissi, ainsi que l'ambassadeur de Géorgie en Israël, ont réussi à obtenir le consentement des autorités géorgiennes pour délivrer immédiatement des certificats de naissance aux jumeaux.

Cependant, le ministère des Affaires étrangères a noté que "ce consentement des autorités géorgiennes a été donné à titre gracieux et grâce aux relations chaleureuses entre les deux pays". Le ministère des Affaires étrangères a remercié les autorités géorgiennes et déclaré qu'elles "se félicitaient des liens étroits entre les deux pays".

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi