Israël: la baisse du niveau du Kineret a conduit à des découvertes spectaculaires

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: la baisse du niveau du Kineret a conduit à des découvertes spectaculaires

Lors de récentes fouilles archéologiques à Beit Tzida, dans la région du Park Hayarden au nord-est de la mer de Galilée (lac Kineret), de nouvelles découvertes éclairant la vie dans la ville pendant la période hellénistique ont été faites.

Entre autres choses, sur le site des fouilles, situé près d'un ancien temple, les archéologues ont déterré des pièces de monnaie, des perles, de grands pots en argile, des clés de maisons et une pièce de monnaie datant de l'an 35 avant notre ère. Dans une autre zone d'excavation, la porte d'entrée de la ville de Tsar a été découverte, ouvrant sur la ville antique qui se trouvait là pendant la période du Premier Temple.

Les découvertes ont été faites par un groupe d'archéologues du monde entier qui y travaille depuis quelques semaines. Le professeur Rami Arav, un archéologue qui fouille le site depuis 30 ans, est retourné sur place dans l'espoir que l'abaissement du niveau de la mer de Galilée permettrait la découverte de nouveaux trésors. "La baisse du niveau offre de nouvelles possibilités et de nouvelles surprises", a-t-il déclaré. "La ligne d'eau lointaine nous permet de mener des études sur les rives du lac Kineret et de découvrir des sites archéologiques dont nous ignorions l'existence."

Les fouilles

Les fouilles

Au cours des fouilles, qui ont été menées sous les auspices de l'Université hébraïque de Jérusalem, les artefacts ont été découverts sous les planchers d'un ancien temple romain. Parmi les pièces de monnaie, une pièce datant de 35 BCE. Les archéologues soulignent qu'au total, 12 pièces de monnaie de ce même type ont été trouvées dans le pays.

Une autre découverte trouvée sur le site est la porte d'entrée de la ville de Tsar, qui dans la Bible est identifiée comme une ville centrale dans la tribu de Naftali. "Sa taille, sa richesse et ses impressionnantes fortifications indiquent que c'était une grande ville et de nombreux érudits pensent qu'elle était la capitale du royaume", a expliqué le professeur Arav. "Il n'y a pas beaucoup de portes dans ce pays de cette période. Bet Tzida était le nom de la ville pendant la période du Second Temple, mais pendant la période du Premier Temple c'était une ville nommée « Tsar » qui apparaît dans le Livre de Josué."

Dans la zone des fouilles, des maisons privées de l'époque romaine ancienne ont été découvertes dans le passé, y compris des poteries et des objets usuels typiques tels que des pièces de monnaie, des poids de pêche et des crochets.

Au fil des ans, les artefacts découverts sur le site ont rempli les archéologues de joie, notamment il y a deux ans, des pièces d'or datant de 38 av notre ère.

Avi Lieberman, directeur du Park Hayarden dans lequel se trouve Beit Tzida, a déclaré: «Le personnel du  Park Hayarden et du tourisme du Golan est heureux d’accueillir les dizaines de milliers de visiteurs qui visitent le parc chaque jour. Notre magnifique parc est également un charmant coin de nature verdoyante au cœur du Golan et un site archéologique impressionnant."

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi