MI-VA-MI le restaurant cachère , ou l'infâme rumeur. Les abattoirs LICINA

Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Comme vous avez pu le lire sur Alliance, nous avons fournis les lettres manscrites du Shomer du restaurant MI-VA-MI, nous saluons son courage d'avoir avoué qu'il avait été soudoyé par le concurent direct de MI-VA-MI.

Pour aller encore plus loin dans notre travail d'investigation, nous avons téléphoné aux abattoirs LICINA qui livre le restaurant MI-VA-MI depuis sa création et ce sans interruption, les factures de livraisons faisant foi.

Rappelons tout d'abord qui sont ces abattoirs;

Les abattoirs LICINA sont connus et reconnus en tant qu'abattoirs de volailles, cacher de la communauté.
Depuis 25 ans ils livrent toutes la plupart des boucheries cacher avec le visa Chaarei Tsédek, notamment la boucherie L'ARGONE dans le 19 ème arrondissement à Paris.

Et c'est justement là que le bat blesse si je peux me permettre cette expression.

En effet le Beth Din de Paris, le consistoire, aujourd'hui, n'a plus le monopole sur la viande  et les produits cachers, mais peu de consommateurs le savent.

Une affaire a d'ailleurs éclaté en 2003 concernant la guerre "à couteaux tirés" entre l'association Chaarei Tsédek et la vénérable institution du Beth Din qui ne veut pas reconnaître cette viande comme cacher car se définissant comme  indépendante et refusant de se soumettre aux dictats du Beth-Din

Tout comme la viande Glatt Cacher des Loubavitch, considérée comme une cacheroute de haut niveau, et il y a fort à parier que  les exigences de la cacheroute des Loubavitch, si rigoureuses, ne permettent pas au Beth-Din de Paris de répondre à de tels critères de surveillance...

Ainsi si vous voyez  la pancarte Association Chaarei Tsédek ou Beth Habbad, vous pouvez commander votre viande et si c'est un restaurant manger en toute quiètude. C'est du haut de gamme !

Le Beth-Din n'est plus la référence absolue en terme de cacheroute, il représente,  ce que l'on peut dire le minimum syndical de la cacheroute et c'est trés bien ainsi pour la grande majorité, les coûts de surveillances  sont moins chers pour les commerçants et tout le monde y trouve son compte, car c'est cacher...aussi.

Il ne faut donc pas tomber dans l'erreur de rejeter les autres visas-hachagarot - car en termes de surveillance reconnaissons-le, elles sont non seulement valables mais de plus haute surveillance.
Pour résumer,un Loubavitch ne mangera pas de la viande du Beth-Din car elle n'est pas Glatt Cacher.

Ainsi les abattoirs LICINA  livrent les volailles des Loubavitch, pour bien faire comprendre qu'ils sont vraiment cacher, les chomers  -surveillants de la cacheroute - qui assistent aux  Shritots des volailles - abattage rituels -  travaillent aussi pour les boucheries aux visas du Beth-Din de Paris. Tout est lié et tous les professionnels du cacher le savent.

Les abattoirs LICINA  livrent la plupart des boucheries qui eux-mêmes livrent aussi la plupart des restaurants caches de la capitale. Et ceci depuis 25 ans. LICINA est l'abbatoir officiel cacher de la plupart des boucheries cachères.

Tout allait bien donc dans le meilleur du monde , sauf quand l'AS du Falafel a décidé de liquider purement et simplement son concurrent,  de profiter de cette brêche et de s'y engouffrer.

En effet, puisque LICINA livrent de la viande avec d'autres visas que celui du Beth-Din et bien pourquoi se gêner ?

Profitons de soudoyer pour quelques billets,  le chomer- surveillant de la cacheroute - de MI-VA-MI pour quelques billets, pour dénoncer au Beth-Din que MI-VA-MI est livré par  les abattoirs LICINA, placarder les affiches dans tout le quartier et ainsi du jour au lendemain ce restaurant n'est plus cacher !  ou "Comment ruiner son concurent" pour les nuls ! voici un ouvrage qui pourrait avoir un certain succès  auprès des tribunaux de Paris...

En tout cas grande réussite, la confusion fût elle que les jeunes ont désempli le jour même cet endroit qui représentait le QG de la jeunesse juive, au profit, on s'en doute de son concurrent.

Comme on dit : "  Si le mensonge prend l'ascenceur, la vérité ,elle, prend l'escalier même si elle met plus de temps elle finit toujours par arriver".  Et c'est arrivé. Et nous n'aurons de cesse d'y veiller afin que MI-VA-MI soit totalement réhabilité.

Nous remercions ceux qui ont déjà transmis leurs réactions à la rédaction d'Alliance,  scandalisés par cette monstruosité,  nous espérons que cela puisse servir d'exemple.

Il est temps de mettre un terme à cette odieuse maffia, qui consiste à vouloir avoir le monopole sur une activité, à ce genre de commerçants sans scrupules prêt à vendre père et mère pour gagner des clients. La fin ne justifie jamais les moyens.

Plus aucun doute n'est permis , MI-VA-MI a toujours acheté de la viande cachère, de la volaille cachère et puisque le Beth-Din n'a pas souhaité répondre au courrier de MI-VA-MI nous espérons qu'il prendra le temps de répondre ,ici-même, sur Alliance.

Pour l'heure Mi-VA-MI est passé à la vitesse supérieure avec une surveillance Haut de Gamme, du Beth Loubavitch et nous sommes certains que tous apprécieront cet effort consenti par sa responsable Martine afin de totalement rassurer ces jeunes qui lui ont toujours fait confiance et une confiance ça n'a pas de prix.

Nous souhaitons longue vie à Mi-VA-MI.

Claudine Douillet

Vos réactions

  1. stepharain@hotmail.com'Levy

    pourquoi MI VA MI n’est plus sous « surveillance Haut de Gamme, du Beth Loubavitch » ??? j’y étais aujourd’hui et le restaurant affiche ne plus avoir de surveillance du tout … !!??

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi