Sammy Ghozlan

Fondateur de l'organisation pour la lutte contre le racisme et l'antisémitisme le BVNCA. Sammy Ghozlan commissaire d'honneur ne cesse de combattre tous les actes antisémites n'hésitant pas à faire appel aux plus hautes autorités pour lutter contre l'antisémitisme et défendre les victimes

Les articles de Sammy Ghozlan

BNVCA : l'assassinat du député Sir David Amess par un islamiste

BNVCA : l'assassinat du député Sir David Amess par un islamiste

Grande Bretagne

Sir David Amess, membre du parlement britannique de 69 ans, assassiné à coups de couteau par un somalien, dans une église méthodiste, avait cherché à honorer le diplomate suédois Raoul Wallenberg, qui a sauvé des dizaines de milliers de Juifs hongrois pendant l'Holocauste.

Une statue de Wallenberg pour laquelle il avait fait campagne sans relâche a été inaugurée à Londres par la reine Elizabeth II, le prince Charles et le président israélien Ezer Weizman. Amess a qualifié cet événement de "l'un des moments les plus fiers de ma vie" et a exhorté le gouvernement à redoubler d'efforts contre l'antisémitisme.

Il a déclaré dans un discours récent: "Bien que je ne sois pas moi-même juif mais catholique, il y a du sang juif dans chacun d'entre nous. J'aurais certainement été fier d'être né juif, et je suis solidaire de notre communauté juive locale"

Le BNVCA conteste les mots choisis par la police britannique pour désigner le lâche assassinat du député britannique David Amess :

« une motivation potentielle liée à l’extrémisme islamiste ». L’individu, selon la BBC, serait un ressortissant britannique d'origine somalienne. Le dénommé Ali Harbi Ali est connu pour avoir déjà suivi un programme de dé- radicalisation

Il a prémédité son crime. Il avait pris rendez-vous une semaine à l’avance pour rencontrer le député lors de sa permanence dans une église méthodiste à 60km à l’est de Londres. Le jour venu, il a patiemment attendu son tour pour se jeter sur le député et le poignarder à mort.

Il faut souligner que David Amesss était un membre senior de l’organisation « Les amis d’Israël au sein du parti conservateur ». Mais nous remarquons que cette relation amicale avec l'Etat juif est très peu rapportée par les médias dans leur présentation du député.

Le prédicateur musulman extrémiste Ajam Choudaria a de surcroit déclaré que les rumeurs selon lesquelles David Amess était pro-israélien, constitueraient le mobile de son assassin

Tous ces faits se déroulent alors qu'en France, des hommages sont rendus au professeur Samuel Paty, décapité par un islamiste.

Le BNVCA note avec satisfaction que sur la plaque du Square qui, désormais, porte le nom du martyre Samuel Paty, figure pour la première fois la mention « tué par un terroriste islamiste ».

Le BNVCA regrette et déplore que sur la plaque commémorative inaugurée ce matin dans le 11ème arrondissement, en mémoire à Mireille Knoll, poignardée et brûlée à son domicile par deux islamistes, la réalité des faits soit contournée par l'inscription prudente « victime innocente de l’obscurantisme et la haine antisémite ».

Les deux fils de Mireille Knoll, Daniel et Alain, ont tenu à insister dans leurs discours sur le fait que leur père avait été déporté à Auschwitz et leur mère « poignardée et brûlée, comme dans les camps ».

Le BNVCA demande aux autorités compétentes de faire face à la virulence de l’islamisme et de ses adeptes, sans complaisance ni indulgence aucune, pour tous ceux qui assassinent les tenants de la laïcité, et s'emploient à détruire les nations démocratiques. Pour cela, il convient d'abord de nommer clairement ce qu’ils sont et d’interdire les manifestations incitatives à la haine des pays démocratiques, France, Grande Bretagne, U S A et Israël organisées notamment par BDS, Palestine Vaincra, CAPJPO, etc

Il est à craindre que le meurtre d'un député, parce qu'il est ami d'Israël, ne serve d'exemple, ici aussi, en France, à des esprits islamistes manipulés.

Le BNVCA adresse ses sincères condoléances à la famille du député britannique AMESS, ainsi qu'au parlement anglais et transmet un courrier du président du BNVCA à l'Ambassadeur de Grande Bretagne.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Israël révoque le statut de résident au terroriste antisémite Salah Hamouri

Israël révoque le statut de résident au terroriste antisémite Salah Hamouri

COMMUNIQUE

Le BNVCA redoute  le retour en France  du terroriste antisémite,  Salah Hamouri ,  ce  franco palestinien qui deviendra un  facteur de désordre public et de dangerosité accrue pour les citoyens  juifs de France

Le BNVCA salue la décision  démocratique des autorités d'Israël de retirer sa carte de résident, à Salah Hamouri, en raison "de ses actions violant son engagement de résident et d'abus de confiance à l'égard de l'Etat d'Israël"

Toutefois, comme tous nos correspondants, le BNVCA  s’inquiète de voir ce terroriste éventuellement autorisé à venir en France et à y résider.

Nous considérons  la mesure décidée par les autorités israéliennes ( retrait de son statut de résident permanent et expulsion du territoire), comme  juste et justifiée, mais nous appréhendons les menaces et les désordres que sa présence en France risquerait de générer.

Salah Hamouri est notamment connu pour sa tentative d’assassinat du Grand Rabbin d’Israël, rav Ovadia Yossef considéré comme le plus grand décisionnaire contemporain du judaïsme, de réputation internationale .

Hamouri, ce terroriste  qui avait reconnu les faits, est membre de l’organisation Front Populaire de Libération de la Palestine , organisation reconnue comme terroriste  par tous les pays de L’Union Européenne, par le Canada et les Etats-Unis. Le FPLP, spécialisé dans les détournements d'aéronefs, avait détourné l'avion d'Air France sur Entebbe en Ouganda

Alors que nous constatons une recrudescence d'actes antisémites commis par des délinquants d'extrême droite, à la "faveur" de la prochaine élection présidentielle, le BNVCA redoute que les officines islamo palestiniennes, mais aussi des élus de la République, '' palestinistes'' sans discernement, animés par  un antisémitisme antisioniste,   poussent des cris d’orfraie contre la décision d'Israël de révoquer son statut de résident permanent.

Salah Hamouri, né de mère française et de père dit palestinien, pourrait demander à revenir en France où il peut compter sur le soutien des communistes qui en font un objet de foire, en l'exposant à leur "Fête de l'Humanité"

Il peut compter aussi sur l'appui des mélenchonistes, des Insoumis, de même que de l'AFPS, Palestine Vaincra, Capjpo, de BDS et des officines proches des groupes terroristes armés de Gaza

Alors que le procès du Bataclan dévoile chaque jour la barbarie des terroristes islamistes, alors  que les commémorations pour le professeur martyr Samuel Paty ont rappelé la violence inouïe de gens nourris de haine contre les valeurs de la République, ajoutée à la haine des juifs et de l'Etat juif, le retour en France de ce terroriste palestinien mettrait les citoyens juifs en danger . L'assassinat récent du député anglais Damid Amess, tué à cause de sa sympathie pour Israël, constitue un avertissement dont nos autorités doivent tenir compte

Le BNVCA en appelle à la responsabilité de ceux qui chaque jour affirment leur engagement à lutter contre l’antisémitisme et l'antisionisme.
L’heure est venue de transformer les mots de ces promesses en actes.

Nous considérons que la France doit refuser le retour en France du franco palestinien Salah Hamouri. Rejeté par Israël pour ses activités terroristes,  il devra trouver refuge ailleurs qu'en France.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Antisémitisme : une famille juive reçoit le message "sales juives dehors"

Antisemitisme en France : une famille juive reçoit ce message : sales juives dehors

Le BNVCA dénonce et condamne le nouvel acte antisémite commis en Seine St Denis à l'encontre d'une famille de confession juive résidente de Bagnolet

Mme  M.T qui habite avenue Raspail à Bagnolet, a prévenu ce 19 octobre le président du BNVCA qu'elle a découvert en rentrant chez elle, un message anti juif

"SALES JUIVES  DEHORS" écrit à la main, à l'encre noire, en gros caractères, sur une feuille blanche fixée sur la porte d'entrée de l'appartement

La victime nous apprend que sa voisine Mme S., elle aussi française de confession juive, a reçu ce même type de message

Nous leur avons conseillé de déposer plainte au Commissariat de Police des Lilas, le même service qui enquête sur les dépôts de journaux antisémites retrouvés dans les boîtes aux lettres des pavillons de la rue Guynemer à Romainville.

Le Président du BNVCA a décidé de saisir le Préfet du département.

Le BNVCA charge son conseil Maître Franck Serfati, de déposer plainte auprès du parquet de Bobigny

Le BNVCA demande que tout soit mis en œuvre par les services de police, pour identifier et interpeller les délinquants antisémites qui veulent éjecter de France les citoyens de confession juive, dont une grande partie, depuis 20 ans, a déjà quitté le 93, victimes d'incendies de synagogues, d'écoles juives, d'attaques de juifs dans les stades ou dans la rue, à l'école à l'université, souvent dans les villes à direction gauchiste ou communiste, soutenant de façon ostentatoire le boycott de l'état juif, voire les islamo-terroristes

Aujourd'hui à la faveur des élections présidentielles, les antisémites classiques d'extrême droite relèvent la tête

Les juifs sont pris entre deux feux racistes. Leur situation est intenable. Ces actes racistes vont se développer et accroître le malaise déjà ressenti par ces compatriotes ciblés en raison de leur appartenance religieuse.

Pour le BNVCA, il et temps que les discours prononcés par les chefs d'Etat, y compris dans les forums internationaux , et portant sur l'antisémitisme se transforment en gestes significatifs de lutte efficace et acharnée  contre ce fléau qui a déjà tué

Le BNVCA reste à l'écoute des victimes et leur apporte leur aide.

 

Ses bénévoles sont à leur disposition via la hot line 0663883029 ou  à bnvca@yahoo.fr

Des publications antisémites placées dans des boîtes aux lettres à Romainville

Antisémitisme : Banquiers Juifs Ripoux Tous Juifs Tous socialo, Tous riches

Le BNVCA dénonce et condamne les actes antisémites commis à Romainville 93 ce 16 octobre 2021.

Le BNVCA a été alerté que des  journaux et publications antisémites ont été placés dans les boîtes aux lettres d'une cinquantaine de pavillons situés rue du Capitaine Guynemer à Romainville

"Banquiers Juifs Ripoux Tous Juifs  Tous socialo, Tous riches "et autres insanités font partie des propos inscrits sur les pages de journaux déposés.

Mr B. de confession juive victime de ces faits a déposé plainte contre l'auteur de ces agissements .

Le Président du BNVCA a immédiatement contacté le Préfet du département pour l'informer et lui demander de prendre toutes les dispositions qui s'imposent,

Le Préfet a assuré Mr Ghozlan que tout sera mis en oeuvre pour identifier et interpeller l'auteur des faits, y compris en usant des vidéosurveillance existantes

Le BNVCA constate que les activistes d'extrême droite semblent relever la tête.

Les citoyens de confessions juive sont pris entre les deux forme d'antisémitisme, celui d'extrême droite,traditionnel, et le Nouvel antisémitisme  commis par des originaires d'Afrique noire et d'Afrique du Nord, se recommandant de l'Islam , ainsi que du soutien aux enfants palestiniens , encouragés et incités à la haine par des de l'Etat juif par des organisations islamo palestiniennes qui ont pignon sur rue dans l'hexagone, et sont soutenues par les militants d'extrême gauche .

Antisémitisme : Banquiers Juifs Ripoux Tous Juifs Tous socialo, Tous riches

Le BNVCA a chargé son Conseil Maître Franck Serfati de déposer plainte entre les mains du Procureur de la République de Bobigny, pour nous constituer partie civile aux côtés des victimes .

.

Violences antisémite : un homme de confession juive agressé par son voisin musulman

Violences antisémite : un homme de confession juive agressé par son voisin musulman

Le BNVCA dénonce et condamne avec force l'agression violente accompagnée d'injures antisémites,dont a été victime Mr L. M  le 15 octobre 2021 devant son domicile situé à Montpellier (Hérault) le  vendredi à 22h30  sur la voie publique ,devant son domicile

La victime de confession juive, a déposé plainte auprès de la police qui a constaté les blessures corporelles  subies, ayant entraîné une première ITT de 2 Jours

Mr L M  Félix raconte au BNVCA que les coups les injures, les menaces et l'intimidation dont il fut l'objet sont le fait de son voisin de confession musulmane contre lequel il a formellement déposé plainte du chef de VIOLENCES SUIVIES D INCAPACITE N' EXCEDANT PAS 8 JOURS EN RAISON DE LA RACE L' ETHNIE LA RELIGION  : INJURES NON PUBLIQUES EN RAISON DE LA RACE L' ETHNIE LA NATION LA RELIGION

Voici ce que nous rapporte la victime ;"Mon voisin m'intime l'ordre de descendre de chez moi . Je m'exécute,et dans la rue il me crie de monter dans sa voiture, ce que je refuse, il insiste et je résiste, il veut m'y monter de force et je résiste encore, Il me reproche de lui avoir offert une casquette estampillée CASTROL et sur un ton vindicatif Il s'emporte.

"TU M'AS OFFERT UNE CASQUETTE JE NE SUIS PAS UN CLOCHARD"" et simultanément ""il m’a porté une dizaine de coups de poings directement au visage, alternés d’insultes ""SALE JUIF""  le tout avec une grande violence, une réelle attaque, ne laissant pas le temps au dialogue.

J’ai été agressé par un de mes voisins de mon immeuble,Mr Fah El Kol,âgé d'environ 30 ans,gérant d'un KFC. 

Pour ma part j’ai préféré rester calme en encaissant les coups, m’en protégeant comme je peux, je ne suis pas tombé à terre. J’ai tenté de le raisonner oralement sans succès. Je ne lui ai porté aucun coup.

Je précise qu’il s’agit de mon voisin de place de parking au sous -sol -2 de mon immeuble neuf, je le croise quotidiennement et échange quelques mots, plutôt cordiaux, il m’a demandé de l’aide informatique une fois et je l’ai aidé.

Je suis propriétaire et je vis avec ma compagne. J’habite au-dessus de ce voisin.

J’ai pour habitude (ou défaut) de plutôt parler avec les gens par précaution, en particulier dans ce nouvel immeuble ou je ne connais personne. Je me sens désormais clairement en danger et menacé, c’est une personne dont je me méfie beaucoup.

Par précaution, moi et ma compagne avons dû quitter notre domicile afin de nous éloigner de ce danger, mais cela n’est pas une solution durable sur le long terme J'ai prévenu la police que je crains des représailles ""

Le BNVCA a décidé de se porter partie civile aux côtés de la victime Mr Felix L M et demande à son conseil Maître Franck Serfati de déposer plainte  auprès du Parquet de Montpellier.

Le BNVCA a décidé également de saisir le Préfet de Montpellier sur le comportement de ce voisin agresseur et antijuif

Le BNVCA constate que de plus en plus les antisémites n'ont plus aucun complexe ; Ils invectivent publiquement, et agressent physiquement, sans retenue,leur antagoniste juif au seul motif qu'il est juif

Les attaques sont commises au plus près des victimes , voire à leur propre domicile

Cette situation d'insécurité accroît le malaise ressenti par les citoyens de confession juive, qui souvent prennent la décision de quitter les lieux de leur habitation pour émigrer vers d'autres quartiers, départements, ou pays plus sereins pour eux et leurs enfants

.Nombreux sont encore ceux qui préparent leur "alya intérieure" ou le départ vers un autre pays comme Israël espérant échapper et faire échapper leurs enfants à cet antisémitisme d'extrême droite qui redresse la tête à la faveur des élections présidentielles, et, fuir aussi cet antsémitisme antisioniste, celui la même qualifié de nouvel antisémitisme,dont les auteurs d'origine africaine ou nord africaine,se revendiquent de l'Islam où marquent leur allégeance aux "pauvres palestiniens" pour tuer des hommes, des femmes des enfants des vieilles dames , près de ler domicile , dans leur école, dans leur magasin.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Antisémitisme : les 4000 ans d'histoire -brodés- du peuple palestinien

Antisémitisme : 4000 ans d'histoire -brodés- du peuple palestinien

Le BNVCA, sidéré, condamne un événement à Edimbourg, organisé autour d'une tapisserie qui prétend retracer 4000 ans d’histoire du peuple palestinien !

Le BNVCA découvre que durant une semaine, à l’occasion d'un festival dénommé Edimbourg Action Palestine, sont célébrés 4000 ans d’histoire de la Palestine au travers de tapisserie, musique traditionnelle, photographie et activités pour les enfants. L

Le clou de l’événement est une tapisserie qui vient de fêter son 10ème anniversaire appelée Palestinian History Tapestry.

Réalisée par des femmes dans la « Palestine occupée » et dans les camps de réfugiés de Jordanie et du Liban, cette tapisserie est composée de panneaux qui retracent l’histoire de la terre et du peuple de Palestine, selon la technique traditionnelle de broderie palestinienne.

Au cours des dix années écoulées, plus de cent panneaux ont été réalisés racontant l’histoire palestinienne, depuis le Néolithique jusqu’à aujourd’hui, à la présence militaire israélienne.

L’ambassadeur palestinien parle de l’exposition en disant « mind-boggling » « ahurissant ». Le mot n'est pas trop fort, pour ce peuple qui dans ses revendications actuelles remonte, au mieux, au milieu des années 1960, non pas avant JC, mais bien de notre ère. On apprend que la ville d’Oxford est jumelée avec Ramallah et a également eu droit à cette « exposition »

Le BNVCA saisit l’Ambassade de Grande-Bretagne pour s’insurger contre une telle mascarade historique, qui en niant tout lien d’Israël avec sa terre, nourrit l’antisémitisme de façon éhontée.

Le BNVCA alerte l’UE qui vient de développer un programme de lutte contre l’antisémitisme , notamment lié à la haine d’Israël, afin de prévenir une telle exposition dans les pays de l'Union Européenne.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Antisémitisme : Kamala Harris échoue à riposter aux critiques anti-Israël d’une étudiante

Kamala Harris

COMMUNIQUE

Le BNVCA ne se résout pas à voir le silence cautionner

 les accusations immondes portées contre Israël

 Le BNVCA a, comme de très nombreuses correspondants, été scandalisé, par   la Vice-Présidente des Etats-Unis, KAMALA HARRIS, faisant l'éloge d'une étudiante parce qu'"elle a dit la vérité" alors que celle-ci venait, devant elle, d’accuser Israël de « Génocide ethnique ».

Cette scène s’est déroulée dans une Université lorsqu’une étudiante a interpelé  la Vice- Présidente des Etats-Unis,  sur le " génocide ethnique " perpétré par Israël

Kamala Harris lui répondit en se déclarant « contente » de la question qui a permis de faire entendre « la voix, la perspective et la vérité » de cette étudiante.

Ainsi, au nom de la liberté d’expression, cette accusation reprenant l’un des leitmotivs de la honteuse propagande mensongère des BDS, n’a pas été sur le champ démentie.

Une faute dont la Communauté juive américaine s’est vivement émue ainsi que l’ancien Ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis qui a qualifié cet incident de « honteux ».

Rappelons que concernant ce soi-disant « génocide ethnique», la population dite de réfugiés palestiniens était estimée en 1948 à 538 000 personnes(source israélienne) 720 000 ( Source ONU) et 850 000 (sources palestiniennes).

Le nombre de réfugiés palestiniens est passé en 2018 à près de 6 millions de personnes, c'est-à dire qu'il a été multiplié par 8  ou 10 en 70 ans!

Pour mémoire, la population juive était au niveau mondial estimée à près de 16 millions de personnes, avant la SHOAH. (Source United States Holocaust Museum).

Après la Shoah, le nombre de juifs était compris entre 10 et 11 millions de personnes.

Il aura fallu attendre 2018 pour retrouver un niveau proche de la population juive mondiale de 1933. Suite au génocide nazi, il a fallu plus de 70 ans pour retrouver le niveau de la population juive d'avant la Shoah. 

Mme Kamala Harris n’aurait-elle pas dû expliquer à cette étudiante qu’un « génocide » se traduit par des éliminations systématiques de populations et donc des diminutions de population et non à une multiplication de populations. 

Honte à Mme Kamala Harris qui, par son silence coupable et irresponsable, a cautionné cette prétendue « vérité » qui n’a de vérité que la volonté de nuire et d’inciter à la haine d’Israël.

Le négationnisme commence ainsi : le silence cautionne, l’indifférence nourrit.

Le BNVCA, au-delà des déclarations et excuses d’ores et déjà présentées, attend un acte visible d’amitié de la Vice-présidente des Etats-Unis, le grand allié d’Israël

Antisémitisme : Google se soumet à la non reconnaissance d'Israël par les pays arabes

Translate Google se soumet à la non reconnaissance des pays arabes d'Israël

Le BNVCA a été requis par un grand nombre d’internautes scandalisés par l’application Google traduction.  En effet, Israël y est traduit, du français vers l’arabe, par « entité sioniste ». Le BNVCA note que de l’allemand ou de l’anglais vers l’arabe, Israël est traduit en « ‘iisrayiyl ».

Seul du français vers l’arabe, on relève cette honteuse manipulation. Google traduction donne ainsi le sentiment d’institutionnaliser la haine d’Israël en refusant de nommer cet État par son nom, un nom validé par les Nations mais dénié par les antisionistes antisémites. Une traduction d’autant plus obsolète depuis les Accords d’Abraham, qui ont entraîné la multiplication d’ouvertures d’ambassades, de représentations diplomatiques et d’échanges entre Israël et de nombreux pays arabes. On ne compte plus désormais les pays arabes qui comme l’Egypte, Bahreïn, les Emirats Arabes Unis, le Maroc, le Soudan ont des relations dans tous les domaines avec Israël.

 

Le BNVCA contacte la direction de Google et les instances concernées pour demander la rectification immédiate de cette traduction idéologique qui n’a rien à faire dans un outil de traduction et demande une réparation pour les dommages causés de 100 000€ dont la moitié sera versée aux œuvres des orphelins et des victimes des attentats terroristes islamo-palestiniens.
BVNCA

Mots clés : israel, entite sioniste, antisionisme, terrorisme, arabes, google 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75,, 

Antisémitisme : manifestation à Paris de soutien aux terroristes évadés en Israël

Antisémitisme : manifestation à Paris en soutien aux terroristes évadés en Israël

 COMMUNIQUE

Le BNVCA écœuré par le climat de banalisation de l’antisémitisme, demande l’interdiction de la manifestation en soutien des terroristes islamopalestiniens  évadés d’une prison israélienne.

Le BNVCA se déclare écœuré et inquiet par le climat où croix gammées, « Qui ? » et « Sale juif » se succèdent ad nauseam, sans compter ceux qui, alors que le procès des attentats du 13 novembre débute, se préparent à glorifier «  avec fierté » les tueurs de juifs israéliens qui se sont évadés d’une prison israélienne.

Hier à Lyon, un homme avec Kippa se fait insulter « Sale juif », puis tabasser par un groupe de jeunes.
L’un d’entre eux a été interpellé, son âge :17 ans.

Plus tôt, après les croix gammées sur les murs de cimetière, sur la stèle de Simone Veil, une croix gammée sur un wagon mémoriel ayant servi à la déportation des juifs, dans un musée privé du train à Dracy-Saint-Loup (Saône et Loire).

A chaque nouvelle ignominie, les cris horrifiés se font entendre, les plaintes d’associations se multiplient.

Ce ne sont pas moins d’une dizaine d’associations qui étaient parties civiles à l’audience au Tribunal de Metz pour entendre la porteuse de pancarte « Qui ? ». Mme Fristot, comme tous les lâches de son engeance ne s’est pas présentée et s’est fait représenter.

Pendant ce temps, Capjo-Europalestine annonce un rassemblement place de la République ce vendredi pour exprimer sa « fierté » à l’égard des six prisonniers islamo palestiniens sanguinaires évadés de leur prison israélienne.  

Tous ces terroristes palestiniens sont islamistes et le revendiquent comme Salah Abdeslam et Mohamed Merah et les autres.

Ces terroristes islamistes palestiniens sont tous membres de la branche armée du Jihad islamique « avec du sang sur les mains », du sang juif.

Le BNVCA a demandé l’interdiction de cette manifestation organisée en plein procès des attentats du 13 novembre. Depuis 2012, ce sont 270 victimes assassinées, égorgées, écrasées, défenestrées, brûlées, ici en France par le même terrorisme islamiste que celui qui sévit depuis des années en Israël. 

Le BNVCA dénonce avec colère la tolérance incompréhensible à l’égard de ceux qui ouvertement revendiquent la terre d’Israël au nom des droits d’un peuple palestinien dont on ne trouve ni dirigeant, ni culture, ni aucune trace d’existence avant qu’il n'ait été inventé par Arafat.

Face à cette incitation à la haine permanente alimentée de mensonges aussi gros que le « génocide » de palestiniens dont, en réalité, la population a été multipliée par 8 en 70 ans. Avec une telle croissance la population française serait de 380 millions.

La lutte contre l’antisémitisme restera un leurre tant que les accusations portées contre le seul Etat juif continueront à être autorisées.

Le déni du droit à l'existence d’Israël porte un nom : antisémitisme.
Aujourd’hui, un pas de plus : la glorification des tueurs de juifs.
Tolérer de telles manifestations au nom de la liberté d’expression, c’est considérer que l’incitation à la haine des juifs n’est plus un délit mais une opinion.

Nous refusons de renoncer à l’idée de Nation française dont les juifs sont partie intégrante. On ne peut sur l'Île de la Cité juger des assassins qui se revendiquent terroristes islamistes et accepter Place de la République la glorification d'autres terroristes islamistes qui tuent des juifs .

À l’heure où s’ouvre le procès des terroristes du 13 Novembre, la glorification des terroristes palestiniens aurait une sinistre résonance, sauf à dire que le sang juif n'a pas la même valeur...

Le BNVCA demande au Ministre de l'Intérieur, Mr Gérald Darmanin, et au Préfet de Police de Paris l’interdiction salutaire de cette manifestation à risque qui incite explicitement à la haine des juifs, plus explicitement encore que les « Qui ? », croix gammées et autres.

Nous ne pouvons oublier que le petit Gabriel Sandler aurait eu treize ans et aurait célébré sa Bar Mitsvah cette semaine, s’il n’avait pas été tué dans son école à Toulouse par un terroriste imprégné de haine dite pour" venger le massacre des enfants palestiniens".

Par son lâche assassinat, il est avec les autres victimes, malheureusement, la preuve de cette dangerosité.

Le respect des victimes du terrorisme islamiste commanderait que cette manifestation soit interdite, dispersée et ses organisateurs interpellés et poursuivis en justice pour apologie du terrorisme.

BNVCA, antisémitisme france, arabes musulmans, islamistes, manifestation à paris

 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75,, 

Libération célèbre son alliance avec le BDS sur fond des médailles remportées par Israël

Libération célèbre son alliance avec le BDS sur fond des médailles remportées par Israël

Le BNVCA accuse Libération d’avoir complètement adopté la rhétorique des faussaires de l’histoire, les affidés BDS. En effet, trois jours après avoir publié la honteuse tribune appelant au « démantèlement » de l’Etat juif pour cause « d’apartheid », Libération dans un Tweet du 30 juillet,  épouse en secondes noces scabreuses les thèses fumeuses de BDS sur le «  blanchiment d’Israël par le sport » dans une formule plus subtile : le soft power.

Au prétexte que l’équipe de base-ball d’Israël aurait été constituée par la recherche de joueurs américains juifs - et heureux de retrouver leurs racines -, Libération annonce dans son titre la volonté d’Israël d’instrumentaliser le sport en tant que soft power pour améliorer son image.

Si l’entraîneur de l’équipe israélienne déclarait : « L’image d’Israël est tellement écornée à l’international, que cela peut être utile d’avoir des ambassadeurs partout» montrant un lien entre le sport et l’image d’Israël, la même logique ne prévaut-elle pour chaque pays ? Les équipes de France, par exemple, ne sont-elles constituées que de joueurs nés à Montluçon ou dans l'hexagone ?

Seul Israël se voit dénier le droit de constituer son équipe et de participer aux compétitions internationales.

Comme seul est dénié à Israël le droit d’exister en tant qu’Etat juif et démocratique, dont 20% de la population est arabe avec des représentants élus.

Mais il y a 57 pays arabes recensés par la Coopération islamique, sans, pour la plupart d'entre eux,  aucune minorité représentée.

Rappelons à Libération que les juifs traversant par mégarde les territoires sous contrôle palestinien sont menacés de mort et que, bien sûr, il n’y a pas un juif vivant à Gaza.

Cette charge contre Israël peut être liée à la nomination du directeur de Libération, ancien de Haaretz, et capable de virulence dans la haine de soi et de son propre pays.

Que Libération se relise : l’apartheid se trouve là, dans la véritable haine de ceux qui revendiquent « une Palestine historique (!) de la mer au Jourdain », une palestine qui n’a jamais existé. Sauf sous mandat britannique, mais c’était« la Palestine mandataire », avec un drapeau arborant l’Etoile de David. Et qui n’existera jamais. En attisant la haine d’Israël qui pousse à l’acte anti-juif, Libération participe de la déferlante d’antisémitisme actuel et, à ce titre, est responsable et coupable.

Le BNVCA demande à Libération un droit de réponse et déclare que l’offre promotionnelle à 1€, pour 3 mois d'abonnement, c'est encore beaucoup trop cher pour lire de telles insanités.

Enfin le BNVCA souhaite à Libération de faire une première page sur la médaillée d’or de gymnastique artistique, la sublime  Linoy Ashram qui porte l’image d’Israël au firmament  (voir photo ci-dessus). Si elle porte aussi l’uniforme de Tsahal, l’armée de Défense d’Israël, c’est parce que, comme tous les israéliens et israéliennes de son âge, Linoy Ashram sert son pays pour le défendre contre ceux qui chaque jour tentent de poignarder, violer, attaquer et tuer des juifs israéliens.