Claudine Douillet

Claudine Douillet parisienne et juive de naissance de parents profondément sionistes (un père sur l’Altaléna ça laisse des traces).

Fondatrice du premier magazine Juif sur le net, Alliance, en 1997, avant Google !
220 000 lecteurs uniques par mois à son actif.

En 1999 création Alliance-Hosting LLC , une "Web Agency » conceptrice de sites internet pour les entreprises et leur migration sur le net. Formation d’internet pour chefs d’entreprise.

Alliance-Hosting LLC a permis grâce ses moyens techniques la retransmission en directe des 4 radios juives de France 94.8 FM sur le net ,dés 2000, pendant 12 ans.

Experte en communication digitale avec Alliancefr.com, et radiophonique avec "Internet sans prise de tête" sur judaïques FM 94.8 depuis 2000, ma passion est née de la découverte, dés 1996, du plus important moyen de communication avec le monde, internet.

Mon expérience est le résultat de 22 années au service des entreprises désireuses de migrer sur le net et des médias.

Rendre réel ce monde virtuel c’est l’alliance du savoir faire et du faire savoir.

Les articles de Claudine Douillet

Un chinois arrêté en voiture alors qu'il est dépourvu de mains!

La police chinois a été stupéfaite de voir que le chauffeur du camion qu'elle avait arrêté parce qu'il était surchargé, n'avait pas de mains.

Le chauffeur, Zheng, a expliqué aux autorités qu'il n'avait véritablement aucun problème pour conduire et maîtriser son véhicule, et ce malgré son handicap.

Le véhicule était chargé 5 fois plus que la charge maximale autorisée par la loi.

Zheng n'avait bien évidemment pas de permis de conduire, puisque les 5 auto-écoles qu'il avait approché s'étaient refusés à le prendre.

Et Zheng d'ajouter: "je conduis très bien. je participais même à des courses automobiles auparavant."

Un si long regard

LECCO, Italie ,le 21/04/08- Un Italien a été condamné à une peine de dix jours de prison avec sursis assortie d'une amende de 40 euros pour avoir trop longuement posé son regard sur une passagère de 55 ans dans un train.

L'homme, âgé d'une trentaine d'années, était poursuivi pour harcèlement sexuel. Le couple s'était rencontré à deux reprises en 2005 sur un train de banlieue reliant Lecco à Milan, dans le nord de la Péninsule.

La première fois, l'homme a pris place à côté de la passagère, qui s'est plainte d'être approchée de trop près. Le lendemain, il a choisi de s'asseoir en face et, aux dires de la plaignante, l'a dévisagée pendant tout le trajet.

Le couple ne s'est jamais adressé la parole.
L'avocat du condamné a annoncé vendredi qu'il ferait appel au nom de son client.

Jimmy Carter: le Hamas prêt à soumettre à référendum tout accord de paix avec Israël

JERUSALEM,le 22/04/08 - L'ancien président américain Jimmy Carter a souligné lundi que le Hamas était prêt à soumettre à référendum tout accord de paix et était prêt à accepter le droit d'Israël à "vivre comme un voisin en paix".

Il a assuré que le Hamas avait promis de laisser le soldat israélien capturé en juin 2006 à adresser une lettre à ses parents. Le caporal Gilas Shalit est retenu dans la Bande de Gaza depuis.

A Gaza, le Hamas a fait savoir qu'il n'accepterait pas nécessairement les résultats d'un référendum palestinien sur un traité de paix avec Israël. Un peu plus tôt, Jimmy Carter avait assuré que le Hamas ne saperait pas les efforts du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pour obtenir un accord de paix avec l'Etat hébreu à la condition que cet accord soit soumis à référendum.

Peu après, Sami Abou Zuhri, un porte-parole du Mouvement de la résistance islamique, a souligné que les déclarations de l'ancien président américain "ne signifient pas que le Hamas va accepter le résultat du référendum".

Ces déclarations de Carter surviennent après sa rencontre la semaine dernière en Syrie avec les principaux dirigeants du Mouvement de la résistance islamique.

Il a estimé que le refus des Etats-Unis et d'Israël de rencontrer les dirigeants du Mouvement de la résistance islamique était un "problème".

"Le problème n'est pas que j'ai rencontré des gens du Hamas en Syrie. Le problème est qu'Israël et les Etats-Unis refusent de rencontrer des gens qui sont nécessairement impliquésé, a souligné l'ancien président américain dans un discours à Jérusalem.

L'un des derniers billets du Titanic adjugé plus de 40.000 euros

titanicbillet.jpgLONDRES,le 22/04/08- L'un des derniers billets de bateau pour la traversée à bord du Titanic a été adjugé 33.000 livres (42.000 euros) lors d'une vente aux enchères samedi en Angleterre, a indiqué dimanche la maison Henry Aldridge and Son.

Une montre de gousset qui s'est arrêtée à l'heure du naufrage a trouvé preneur pour 31.000 livres (39.000 euros), a précisé la maison d'enchère située à Devizes, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Les objets appartenaient à Lillian Asplund, décédée en 2006 à l'âge de 99 ans. Elle les avait gardés dans une boîte à chaussures à son domicile aux Etats-Unis jusqu'à sa mort, avant de les laisser en héritage à un cousin germain.

Mme Asplund avait cinq ans quand elle avait embarqué, avec ses parents et ses quatre frères, sur le Titanic en 1912 pour émigrer de Suède vers les Etats-Unis.

La petite fille a été secourue grâce à un canot de sauvetage, avec sa mère et l'un de ses frères. Mais son père et ses trois autres frères ont péri.

Le Titanic, le plus gros paquebot du monde à l'époque et que l'on croyait insubmersible, a heurté un iceberg dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 au large de Terre-Neuve lors de son voyage inaugural Southampton-New York. Sur les 2.201 passagers à bord, 1.490 ont trouvé la mort.

Un homme-arbre en Indonésie

Un homme de 45 ans en Indonésie est sévèrement touché par une maladie rare qui le fait peu à peu se transformer en arbre...

A l'âge de 15 ans, cet indonésien a été blessé à un genou, et la blesure a sévèrement empiré jusqu'à ce qu'il soit touché par un virus de la famille du papillomavirus humain (HPV).

Peu à peu, la maladie a touché ses pieds, puis ses mains, jusqu'à atteindre récemment une partie de son visage. Plus elle avancerait dans le temps, et plus la maladie se propage rapidement.

Récemment, l'homme a été opéré afin de limiter l'évolution du virus. Mais les médecins restent sceptiques quant au fait qu'il puisse avoir de nouveau l'usage de ses mains. Heureusement, il lui est encore possible de se déplacer.
La vidéo de l'homme-arbre

Le prince William fait atterrir l'hélicoptère de l'armée chez son amie

LONDRES ,le 22/04/08 - L'armée britannique a dû défendre dimanche son tout nouveau pilote, le prince William, assurant que son utilisation d'un hélicoptère de l'armée pour aller atterrir dans le jardin de son amie faisait partie d'un entraînement.

Le prince William, deuxième dans l'ordre de succession à la couronne britannique, a fait atterrir le 3 avril son impressionnant Chinook, un hélicoptère de transport lourd, dans le jardin jouxtant le domicile des parents de Kate Middleton.

Répondant aux interrogations de la presse dominicale se demandant si cet atterrissage était compris dans le budget de l'armée, le ministère britannique de la Défense a assuré qu'il relevait de "pratiques de routine consistant à atterrir dans des espaces restreints, un aspect vital de l'entraînement" des pilotes d'hélicoptères.

William, 25 ans, a effectué l'atterrissage avant de redécoller au bout de quelques secondes, sous les yeux admiratifs de sa petite amie, selon le tabloïd News of the World, qui dénonce une "opération de frime".

L'armée a assuré qu'elle était prête à saisir toutes les occasions d'avoir à disposition un autre terrain d'entraînement, étant donné la pénurie de pistes dans la région.

Depuis cet épisode, le prince a reçu mi-avril ses insignes de pilote de la Royal Air Force (RAF). Fils aîné du prince Charles, William il marche ainsi sur les traces de son père et de son grand-père le duc d'Edimbourg, tous deux également pilotes.

Il élève une lionne dans son jardin!

Un roumain a été arrêté par la police après que ses voisins se soient plaints du bruit provenant de son jardin. Il y élevait une lionne !
La lionne, âgée de trois ans, était maintenue en captivité dans une cage. Mais ce n'est pas tout. En effet, en plus de la cage contenant la lionne, le jardin était peuplé de deux cerfs et deux paons.

Le propriétaire de tous ces animaux a donc été arrêté, et il est poursuivi pour possession illégale d'animaux sauvages.Il risque une peine de prison qui pourra aller jusqu'à un an. La lionne a été placée au zoo de Bucarest. Toutefois, il a été permis à l'homme de conserver les deux paons, ainsi que ses chiens.

La Grèce récupère en Suisse un vase antique rare

vaseantique.jpgATHENES ,le 22/04/08 - Un antiquaire suisse a restitué à la Grèce un vase funéraire antique en marbre du IVe siècle avant J.C. trouvé lors de fouilles clandestines, a annoncé lundi le ministère grec de la Culture.

Le vase de près d'un mètre de haut, un lécythe, avait été repéré l'année dernière dans une exposition internationale d'antiquitaires à Maastricht aux Pays-Bas, où ce marchand suisse le vendait aux enchères, ajoute un communiqué du ministère.

La brigade grecque de lutte contre le trafic d'antiquités avait identifié le vase comme étant "le produit d'un trafic" et constaté qu'il avait été "exporté illégalement de Grèce", après une enquête pour déterminer le lieu et la date de la fouille clandestine et la filière utilisée pour le vendre.

A l'issue de négociations, l'antiquitaire a décidé de rendre "sans réserve et sans condition" le lécythe à l'ambassade de Grèce à Berne, précise le ministère.

Athènes a signé en mai 2007 avec la Suisse, carrefour mondial du trafic d'antiquités, un accord de coopération visant à renforcer la lutte contre le trafic et assurer une assistance mutuelle pour retrouver les oeuvres pillées et les rapatrier dans leur pays d'origine.

Le ministre de la Culture Michalis Liapis a indiqué lundi au cours d'une présentation de ce vase au musée national que ses services avaient repéré d'autres antiquités pillées à l'étranger, sans cependant fournir de détails.

Après des décennies de laisser-faire, Athènes a fait de la lutte contre le pillage d'antiquités et leur restitution une priorité nationale, qui culmine avec sa campagne pour le retour des frises du Parthénon, détenues par le British Museum de Londres, qui refuse de les restituer.

Le Hamas multiplie les attaques contre l'armée israélienne à Gaza

Article paru dans  "le Monde"

Le 22/04/08,Afin de "briser le siège" auquel est soumise la bande de Gaza, le Hamas, qui a pris le pouvoir par les armes dans ce territoire le 15 juin 2007, a décidé, le 8 avril, de lancer des opérations contre les points de passage avec Israël. L'offensive a commencé le 9 avril contre le terminal de Nahal Oz, par lequel transitent le carburant et le gaz. Deux civils israéliens avaient été tués.

Depuis, quatre autres raids ont été lancés en direction de check-points, dont deux contre celui situé le plus au sud, à Kerem Shalom, à l'intersection avec l'Egypte et Israël. Le dernier en date, samedi 19 avril, a été parfaitement organisé par les islamistes, qui ont profité du brouillard pour lancer deux jeeps repeintes aux couleurs de Tsahal et bourrées d'explosifs contre les installations militaires israéliennes. Il s'agissait d'une opération kamikaze, la première de ce type dans la bande de Gaza, coordonnée avec des tirs de mortier. Un troisième véhicule blindé servant d'appui a également participé à l'opération.

Cette attaque s'est soldée par la mort de quatre assaillants. Treize soldats israéliens ont également été blessés. Selon le général Yoav Galand, commandant la région sud d'Israël, il s'agit de "l'attaque la plus ambitieuse lancée depuis le retrait israélien en septembre 2005". "L'objectif, a-t-il ajouté, était de perpétrer un massacre parmi les soldats et d'en enlever le plus grand nombre."

L'attaque a échoué, mais elle illustre la capacité militaire et le niveau d'organisation du Hamas, désormais capable de s'en prendre de façon frontale à l'armée israélienne. Il s'agit d'un "avertissement", ont prévenu les islamistes, qui ont annoncé "d'autres surprises".

"Si les parties n'interviennent pas immédiatement pour sauver Gaza, qui est en train de mourir à cause du siège, le Hamas mettra tout en oeuvre pour y mettre fin", a mis en garde Sami Abou Zhouri, porte-parole du Mouvement de la résistance islamique. En l'espace de dix jours, plus d'une cinquantaine de personnes ont péri au cours de différents affrontements, tous Palestiniens à l'exception de trois soldats et de deux civils israéliens. Au moins 430 morts ont été recensés depuis la conférence de paix d'Annapolis (Maryland), le 27 novembre 2007.

Mechaal : le Hamas "ne reconnaîtra pas Israel"

Article paru dans le " Nouvel Obs"

Le chef du bureau politique du mouvement islamique affirme qu'il est prêt à accepter un retour aux frontières de 1967 mais pas à reconnaître l'Etat israélien, contrairement à ce qu'avait affirmé plus tôt l'ancien président américain Jimmy Carter, en visite au Proche-Orient ce week-end.

Le chef en exil du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal


Le mouvement palestinien Hamas est prêt à accepter un Etat palestinien dans les frontières de 1967 mais il "ne reconnaîtra pas Israël", a affirmé lundi son chef en exil Khaled Mechaal.
"Nous acceptons un Etat palestinien dans les frontières du 4 juin 1967 avec Jérusalem pour capitale, un Etat souverain sans les colonies (israéliennes), avec le droit au retour des réfugiés palestiniens, mais sans la reconnaissance d'Israël", a dit Khaled Mechaal lors d'une conférence de presse à Damas.
L'ancien président américain Jimmy Carter, qui a rencontré le chef du Hamas vendredi et samedi pour plusieurs entretiens, avait annoncé plus tôt lundi avoir reçu de dirigeants du Hamas l'assurance qu'ils seraient prêts à signer un accord de paix négocié par le président Mahmoud Abbas à condition que les Palestiniens l'approuvent par référendum.
Un responsable du Hamas à Gaza avait tout de même minimisé la portée de ces déclarations, soulignant que le Mouvement de la résistance islamique posait d'importantes conditions au préalable.

Le Hamas n'entravera pas les efforts d'Abbas

"Ils ont dit qu'ils accepteraient un Etat palestinien dans les frontières de 1967 si les Palestiniens donnaient leur approbation (...) même s'ils pouvaient être en désaccord avec certaines dispositions de l'accord", avait déclaré Carter après des entretiens avec des responsables du Hamas en Syrie et en Egypte.
"Cela signifie que le Hamas n'entravera pas les efforts d'Abbas pour négocier un accord et que le Hamas acceptera un accord si les Palestiniens donnent leur approbation lors d'un vote libre", avait-il ajouté dans un discours à Jérusalem.
Le mouvement islamiste avait estimé, après s'être emparé du contrôle de la bande de Gaza par la force en juin dernier, qu'Abbas n'était pas habilité à négocier la paix avec Israël au nom des Palestiniens.

Référendum sur un accord de paix

Jimmy Carter avait par ailleurs précisé qu'aux yeux des dirigeants du mouvement islamiste, la tenue éventuelle d'un référendum sur un accord de paix devait être précédée par une réconciliation entre le Hamas et le Fatah de Mahmoud Abbas.
Sami Abou Zouhri, dirigeant du Hamas à Gaza, avait estimé en outre que ce référendum devait intégrer les réfugiés palestiniens en exil, qui pourrait compliquer son organisation. Il avait aussi noté que le Hamas, qui refuse de reconnaître Israël, considèrerait tout futur Etat palestinien en Cisjordanie et dans la bande de Gaza comme "transitoire".
Contrairement à Abbas, qui cherche à établir un Etat palestinien vivant côte à côte avec l'Etat juif, le Hamas continue de ne pas reconnaître le droit à l'existence d'Israël, avait-il insisté.
L'ancien président américain avait enfin indiqué que le Hamas avait décliné sa proposition d'une trêve unilatérale de 30 jours avec l'Etat juif, en expliquant qu'il ne croyait pas à une démarche similaire de la part d'Israël.