La Sachertorte : le gâteau princier réalisé par un jeune apprenti juif en 1832

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, cuisine, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
“Sachertorte” une bataille juridique de 7 ans

Il était une fois, à l’époque du prince Metternich en 1832 à Vienne, un apprenti du nom de Franz Sacher.
Un jour, comme le Prince voulut convier ses invités à un de ses somptueux dîners, il demanda à son chef cuisinier de lui faire un dessert.

Malade, ce chef ne put se mettre à la tâche et c’est donc l’apprenti Franz Sacher , un jeune apprenti juif  de 16 ans, qui lui concocta un gâteau mélangeant savamment chocolat et confiture d’abricot et c’est ainsi qu’est née la fameuse Sachertorte !

Sa solution était un gâteau au chocolat - une saveur beaucoup moins courante alors qu'aujourd'hui - et c'est ainsi que la sachertorte a été créée. La Sachertorte, ou tarte Sacher, porte le nom de son créateur, Franz Sacher.

Ce gâteau au chocolat et à la confiture d’abricots a traversé près de deux siècles et régale encore Viennois et touristes attablés dans les cafés de la capitale autrichienne.

À Vienne, les cafés sont des endroits “dédiés à la consommation de temps et de café, mais seul le café vous est facturé”. C’est ainsi que l’Unesco décrit ces célèbres institutions. Du temps et de l’espace, voilà peut-être de quoi combler un philosophe viennois mais, pour la plupart d’entre nous, une part de gâteau reste la meilleure alliée de notre boisson caféinée. Et, en la matière, difficile d’imaginer mieux que la Sachertorte.

Le dessert de marque de l'Autriche a fait l'objet d'une bataille juridique de sept ans

Plus tard, Édouard Sacher, le petit fils de Franz, vendit à la pâtisserie Demel le droit de fabriquer le gâteau et de le vendre. Que n'avait-il pas osé faire ! Ceci fut l'objet d'un procès qui, pendant sept ans divisa Vienne en deux camps, et donna du fil à retordre aux tribunaux.

L’événement resta dans les annales sous le nom de « guerre de sept ans sucrés ». Il s’agissait de déterminer qui, de l’Hôtel Sacher ou de la pâtisserie Demel, avait raison de qualifier ses propres Sachertorten « d’authentiques ».

C’est qu’à Vienne, on ne plaisante pas avec les recettes de pâtisserie ! Modifiez un élément, et l’on vous accusera d’hérésie.

Dans une des versions, on recouvre le gâteau de marmelade d’abricots, puis d’un glaçage au chocolat, et dans l’autre, on partage le gâteau en deux et on le fourre de marmelade d’abricots… Quoiqu’il en soit, la guerre fut féroce, et les deux pâtisseries poursuivirent les hostilités en proposant des gâteaux rivalisant de délicatesse et de légèreté, pour le plus grand plaisir des gourmands.

La cour suprême donna raison à l’hôtel Sacher, bien que d’éminents membres de la corporation des confiseurs aient pris parti pour Demel. Aujourd’hui, les experts viennois ne sont toujours pas d’accord pour accorder le titre d’authenticité à l’une ou l’autre des recettes. Il ne nous reste plus qu’à les déguster pour les départager… j'ai choisi de vous présenter celle qui est fourrée d'abricots à l'intérieur du gâteau.

Aujourd’hui, vous pouvez la déguster partout en Autriche, mais en attendant votre prochain voyage, nous vous proposons la recette de ce dessert typiquement autrichien.

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 60 minutes

– Ingrédients pour 8 personnes :

Le gâteau :

  • 6 œufs
  • 140g de beurre (à température ambiante)
  • 130 g de chocolat corsé
  • 140 g de farine
  • 110 g de sucre glace
  • 100 g de sucre en poudre
  • 200 g de confiture d’abricot

Le nappage :

  • 200 g de confiture d’abricot

Pour le glaçage :

  • 200 g de sucre glace
  • 125 ml d’eau
  • 150 g de chocolat

– Préparation :

Le gâteau :
Séparez le blanc des jaunes d’œufs.
Dans un bol, mélangez le beurre et le sucre glace, jusqu’à obtenir un mélange crémeux. Puis ajoutez les jaunes d’œufs un à un et continuez à mélanger. Le mélange devient alors plus épais.
Faites fondre le chocolat au bain-marie et incorporer-le au mélange obtenu juste avant.
Montez les blancs en neige avec le sucre en poudre.
Incorporez progressivement les blancs au mélange chocolaté.
Ajoutez la farine petit à petit et mélangez doucement.
Versez le mélange dans un moule à manqué beurré et fariné.
Faites-le cuire 45 minutes (plus de temps si nécessaire) à 160°C.
Lorsque le gâteau est cuit, laissez-le refroidir un peu.
Puis démoulez-le sur une grille.
Coupez-le en deux dans le sens de l’épaisseur.

Le nappage :
Faites chauffer la confiture, jusqu’à obtenir un mélange liquide. Etalez-la sur les deux moitiés du gâteau, puis rassemblez-les.
Recouvrez le dessus et les côtés du gâteau avec la confiture et laissez-la sécher un peu.

Le glaçage :
Portez à ébullition le sucre et l’eau pendant environ 5-6 minutes. Laissez-les refroidir un instant. Faites fondre le chocolat au bain-marie et progressivement ajoutez-y le sucre jusqu’à obtenir un glaçage épais.
Recouvrez rapidement (car le glaçage durcit très vite) toute la surface du gâteau avec le glaçage à l’aide d’une spatule.
Laissez-le refroidir quelques heures jusqu’à ce que le glaçage durcisse.

Et comme au café Sacher, servez votre Sachertorte avec de la crème chantilly non sucrée et dégustez-la sans modération !!

Sélection de Claudine Douillet pour Alliance Magazine
Source : fr24news.com

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi