Sondage : la jeunesse américaine et Israël

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

                                   Sondage : la jeunesse américaine et Israël

Le 11/09/07, Nombreux sont les jeunes juifs américains ayant déclaré que la destruction de l’Etat d’Israël ne représenterait pas pour eux une "tragédie personnelle". Cette affirmation est emblématique d’une tendance sans cesse grandissante aux Etats-Unis : celle d’un réel éloignement entre les jeunes juifs américains et Israël.

Les jeunes juifs américains de moins de 35 ans semblent s’éloigner d’une appartenance et d’une identification avec l’Etat d’Israël. C’est en tout cas ce qu’il apparaît au vu d’une étude effectuée auprès de la communauté juive américaine, par l’intermédiaire des professeurs Steven.M. Cohen et Harry. I. Kalman. Précisons cependant que ces données n’englobent pas la jeunesse orthodoxe des Etats-Unis.

Il apparaît ainsi clairement que pour 48% des jeunes juifs américains, la destruction de l’Etat d’Israël ne représenterait pas à leurs yeux un "drame personnel". Ce sentiment s’inverse nettement lorsque la question est posée à des personnes ayant atteint les 65 ans. Pour celles-ci, une telle alternative représenterait une tragédie personnelle, pour plus de 78% d’entre eux. Les plus de 50 ans ont répondu de même, dans une proportion inférieure mais non moins importante : 66%. Pour les plus de 35 ans, c’est à 54% qu’ils ont parlé de "catastrophe personnelle".

Face à ces données, les deux scientifiques font plusieurs rappels, notamment celui consistant à préciser qu’en règle générale – le fait est avéré avec certitude depuis plusieurs années – les jeunes changent rarement d’opinion en vieillissant. L’autre rappel consistant à séparer les opinions politiques de chacun, des réponses sur la question d’Israël. Selon Cohen et Kalman, il n’y a pas à établir de lien direct entre les deux : l’idéologie générale et l’opinion sur Israël.

Cette enquête s’est effectuée sur un panel de 1828 foyers. Parmi elles, 124 familles orthodoxes qui, finalement, n’ont pas été incluses dans cette étude, car "ils entretiennent des rapports totalement différents avec l’Etat d’Israël".

En réaction à ce sondage, et à cette perception de la jeunesse juive américaine Zéev Bielski, président de l’Agence juive a déclaré au journal israélien Makor Rishon qu’il convenait, face à des données jugées "navrantes", de tout faire pour renforcer largement l’éducation juive. L’une des propositions avancées par Bielski est ainsi de faire venir des centaines de milliers de jeunes juifs en visite en Israël, à des périodes diverses, dans le cadre des programmes Taglit ou Massa. Il a ajouté qu’il était de la responsabilité de l’Etat d’Israël d’accroître son aide financière et son soutien à de tels projets.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi