Les colons manifestent contre Olmert

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                                     Les colons manifestent contre Olmert

colon.jpgLe 05/11/07, Quelque 2 000 colons juifs ont manifesté pour la première fois dimanche soir à Jérusalem contre le processus de paix avec les Palestiniens engagé par le premier ministre israélien Ehud Olmert, a-t-on appris de source policière.

Répondant à l'appel du Conseil des colons de Judée-Samarie (Cisjordanie), la principale organisation de colons, les manifestants ont défilé en portant des flambeaux au centre de Jérusalem.

«Nous savons bien qu'avec les concessions envisagées par Olmert, c'est le Hamas qui arrivera en Judée-Samarie, et que le coeur d'Israël sera alors à portée de tir des lance-roquettes», a déclaré aux journalistes Shaoul Goldstein, secrétaire général du Conseil des colons.

«Nous sommes venus ici ce soir pour dire à Ehud (Olmert): ça suffit! Ehud, il y a des limites, le sort de Jérusalem est en jeu», a de son côté affirmé Méir Porush, député du parti religieux ultra-orthodoxe d'opposition Judaïsme Unifié de la Torah.

Cette manifestation s'est déroulée alors que la secrétaire d'État américaine, Condoleezza Rice, se trouvait à Jérusalem pour de nouveaux entretiens avec Israéliens et Palestiniens avant la réunion internationale de paix que les États-Unis veulent organiser à la fin du mois à Annapolis, près de Washington.

Dans la matinée, la police israélienne a indiqué avoir découvert des affiches sur les murs de Jérusalem montrant le président de l'État Shimon Peres coiffé du traditionnel keffyeh palestinien.

Samedi soir, devant 150 000 personnes rassemblées à Tel-Aviv pour commémorer le meurtre de Yitzhak Rabin il y a 12 ans par un extrémiste juif opposé au processus de paix avec les Palestiniens, M. Peres avait déclaré: «Vous êtes les héritiers de Rabin. Ne flanchez pas et continuez d'aller dans la voie qu'il a tracée, celle de la paix et de la sécurité».

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi