Israël : Les pierres noires de la ville de Tveriah (Tibériade)

Actualités, Alyah Story, Contre la désinformation, Culture, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : Les pierres noires de la ville de Tveriah (Tibériade)

Les pierres noires de la ville de Tveriah (Tibériade)

La ville de Tveriah n’est pas une ville comme les autres.

Elle se distingue par bien des aspects, mais avez-vous déjà remarqué que la ville est constituée essentiellement de pierres noires ?

Intensément lumineuse, chaude et quelque peu humide également en raison de la présence du lac de Kineret, sa pierre de basalte lui confère un caractère unique.

A Tveriah, on peut observer cette roche volcanique un peu partout et c’est également un élément la rendant extrêmement attrayante, car cette couleur ressort merveilleusement bien dans cet ensoleillement abondant et quasi constant. Il va sans dire qu’elle confère à la ville un cachet particulier.

La symbolique des pierres noires

A l’époque de l’occupation romaine, les nombreuses constructions et les tours de la ville de Tibériade donnaient une impression d’opulence.

Alors que pour les Romains la symbolique du noir était l’abondance et la richesse, c’est tout le contraire dans le monde rabbinique. En effet, de nombreux rabbins ont choisi de se vêtir d’habits de couleur noire pour exprimer l’humilité et la sobriété.

Mais le noir est également une couleur absorbant toutes les autres couleurs.
En général, le noir est aussi lié à l’idée de mystère, en particulier au mystère divin dont il est compliqué de sonder la profondeur.

Dans le monde kabbalistique, la couleur noire se rapporte au concept de l’Ein Sof אין סוף
( L’Ein Sof- Sans Fin ou Infini est un autre nom pour désigner HaShem).
La pierre noire, par sa symbolique, s’inscrit donc plutôt dans la dimension du sod סוד, le secret dans la révélation divine.

Dans l’arbre de vie, Ets Haim אץ חיים, au niveau des séphirot ou émanations divines, le noir représente Gevourah גבורה, la force.

Le noir c’est également une portion de rigueur et il n’est pas étonnant que Gevourah se situe sur le pilier de la rigueur dans l’arbre de vie séphirotique.

La pierre noire de Tveriah par opposition à la pierre blanche de Jérusalem

La pierre blanche de Jérusalem, dérivée d’une roche calcaire variant des teintes blanches à crème, quelquefois dorées, symbolisent la luminosité, le soleil, la pureté et la révélation divine. Ce sont les pierres que nous retrouvons au Kotel hamaaravi, le Mur des Lamentations ainsi que dans l’ensemble de la ville de Jérusalem.

Notons qu’ on trouve également ce type de pierre dans la ville de Tsfat (Safed).

En opposition à la pierre blanche, symbole d’extériorité, la pierre noire de Tveriah représente l’intériorité dans la réception des mystères divins.

Je ne suis pas partie pêcher des poissons dans le lac de Kineret, mais j’y ai trouvé bon nombre de petits coquillages et beaucoup de cailloux dont certaines pierres étaient noires.  L’une de ces pierres noires était même en forme de cœur.

Découvertes archéologiques à Tveriah

Les pierres de basalte nous racontent l’histoire de la ville antique.
Plusieurs excavations dont certaines remontent à 1973 ont révélé des constructions remontant à l’époque romaine. Il existe deux tours de basalte délimitant la ville.

Les pierres noires sont le témoignage des vestiges du passé.
Il est intéressant de noter qu’en 2013, d’énormes blocs de basalte non taillés furent exhumés des eaux de Kineret. Jusqu’à présent, on est pas vraiment sûrs à quel usage ces blocs de basalte étaient destinés.

En 2020, lorsqu’une société immobilière voulut creuser la terre afin de construire des immeubles près de la plage Agam ( Hof Agam), un autre site archéologique ancien a été découvert à Tveriah.

Bien que la préservation de ces nombreux sites représente un immense défi financier pour la ville, il est important de faire attention à ces témoignages du passé qui constituent un trésor d’histoire , montrant l’évolution de la ville et des différentes communautés présentes sur le site.

Il existe également bon nombres de cartes postales anciennes de Tveriah datant du 19ème siècle et révélant l’aspect de la ville à l’époque.

L’une d’entre elles, du début du 20ème siècle, nous révèle une ville inondée.

Bien que la météo soit favorable quasiment neuf mois sur douze, il faut savoir qu’il y a quelquefois des tempêtes de sable ( j’ai assisté a l’une d’entre elles en 2019) et des tempêtes assez violentes peuvent se déclencher sur le lac de Kineret, générant beaucoup de dégâts, comme ce fut le cas en 2022.

Pour en revenir aux découvertes archéologiques à Tveriah, elles sont nombreuses, et toutes témoignent du passé mouvementé de la ville et des différentes populations l’ayant traversée. Il est fait mention d’un tunnel secret, découvert dans la vieille ville et dont l’origine remonte à l’époque des Croisés. C’est en ce lieu que les chevaliers affrontèrent les troupes musulmanes de Saladin en 1187.

Les vertus du basalte en lithothérapie

On attribue de nombreuses vertus à cette pierre volcanique, notamment de favoriser la digestion et de réduire le stress et l’anxiété chez celui qui la porte. Elle permettrait en outre de combattre la fatigue et de renforcer le courage.

En conclusion

La ville de Tveriah possède un patrimoine historique, religieux et archéologique considérable. Celui-ci nous dévoile quantité de détails intéressants à propos de la Capitale de la Galilée.

Les pierres noires faisant partie intégrante de son architecture si caractéristique permettent également d’atténuer une réflexion de lumière trop intense qui serait sans doute très difficile à supporter.

D’un point de vue spirituel, la pierre noire nous enseigne une leçon d’humilité: si nous sommes capables de nous rétracter par un tsimtsoum intérieur, nous serons à mêmes d’accueillir des parcelles de lumière divine.

Venez visiter Tveriah, venez vous émerveiller devant la beauté et la simplicité de son architecture dont les merveilleuses pierres noires sont le témoin éternel.

Sources

https://www.morasha.com.br/fr/histoire-d%27Isra%C3%ABl/Tib%C3%A9riade.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_de_Vie_(Kabbale)

https://fr.timesofisrael.com/rare-opportunite-pour-les-tresors-archeologiques-de-tiberiade/#:~:text=Parmi%20les%20sites%20arch%C3%A9ologiques%20d%C3%A9couverts,sein%20de%20l'%C3%89tat%20juif.

https://www.mondedelabible.com/tunnel-secret-decouvert-a-tiberiade/

https://www.maxisciences.com/sciences/archeologie/une-mysterieuse-structure-en-pierre-retrouvee-sous-les-eaux-du-lac-de-tiberiade_art29204.html

© 2024 Isabelle Elisheva Esling

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi