Israël: Il lance une collecte de dons à l'insu de la famille frappée par la tragédie

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: Il lance une collecte de dons à l'insu de la famille frappée par une tragédie

Environ deux jours après l'accident au cours duquel Shoshana Glostein, enceinte, et ses deux filles, Chaya-Sara et Hana, ont été tuées après avoir été heurtées par un bus,
les membres de la famille ont découvert qu'une campagne avait été lancée dans le but de collecter de l'argent pour eux au nom de l'association "Lev Lakhol", une campagne dont ils n'ont pas été mis au courant.

"Nous avons reçu l'autorisation lors des funérailles d'un des membres de la famille qui voulait simplement en tirer profit", a déclaré le représentant de l'association en question dans une conversation avec le système "Hai Bila".

Jeudi dernier, Shoshana Glostein, qui était à un stade avancé de sa grossesse, et ses deux filles : Chaya-Sara, sept ans, et Hana, deux ans, ont été écrasées à mort par un bus qui a perdu le contrôle et est entré violemment en collision à la gare. à l'extérieur du centre commercial "Rav Shefa".

C'est l'un des plus horribles accidents qu'Israël ait connu ces dernières années, ce qui a donné l'idée sordide à un membre supposé de la famille  de lancer une cagnotte sur le web dans le but fallacieux de collecter de l'argent pour lui même.

Environ deux jours après l'événement tragique qui a laissé le père de famille avec cinq enfants, dont l'un vient de sortir de l'hôpital lundi soir la famille a été exposée à une annonce sur le site "Chesed Foundation", dans laquelle l'association « Love for the Sick » lance un appel pour venir en aide au père veuf et aux enfants orphelins.

Choqués par la nouvelle, les membres de la famille ont immédiatement diffusé une vidéo sur les réseaux et appelé le public à ne pas faire de don à la campagne.

Ils se tournent même vers le PDG de l'association avec une demande de retrait de la campagne en question, et pendant la conversation essaient de comprendre comment  peut-on récolter des dons sans demander l'approbation de la famille concernée.

"J'ai vu que vous avez ouvert une cagnotte qui vous l'a demandé ?", a demandé un membre de la famille Glostein au PDG de l'association dans une conversation obtenue par le système
"Hai Bila", et il a répondu :

"Un membre de la famille apparemment.  Je ne suis actuellement pas sur place, je pourrai vous donner le nom dans la matinée."
" Alors fermez cette cagnotte nous n'avons rien demandé.C'est juste fou, vous êtes fous. Je ne peux pas croire qu'une telle chose puisse exister" a déclaré le membre de la famille.

Le système "Chai Bila" a contacté l'association et a exigé de savoir qui était la personne qui avait demandé à lancer la campagne.

"Nous avons reçu l'autorisation d'un des membres de la famille qui a également une organisation cette aide est très importante pour la famille", a déclaré le représentant de l'association.

" Après une brève enquête, il s'est avéré qu'il voulait garder l'argent pour eux !. Tout l'argent donné jusqu'à présent, sera restitué aux donateurs. "Cela ne passera pas sous silence", a ajouté le représentant.

Après vérification des réseaux, il s'avère qu'il s'agit bien d'une association déclarée, mais le site censé la représenter est vide. Plus que cela, le numéro de téléphone de contact indiqué sur la page d'accueil de l'association mène à une personne privée qui ne connaît pas l'association et n'a rien à voir avec elle.

Suite à des saisines, le site où la campagne en question a été publiée la désavoue. "Pour le moment, la campagne a été suspendue et nous effectuons des tests approfondis pour vérifier sa crédibilité", indique le site Internet.

L'association "Coeur pour le Patient" a répondu : "Dès qu'une demande a été reçue pour retirer la campagne, la campagne a été abandonnée et une partie de l'argent a été reversée à la demande de la famille. Le comportement de la famille en matière de diffamation en ce moment douloureux ne justifie pas de discréditer une activité d'action et de bienveillance."

 

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi