En Israël : pourquoi Yehuda Meshi Zahav a bénéficié de l'omerta des ultra-orthodoxes ?-vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Yehuda Meshi Zahav

Les plaintes contre Yehuda Meshi Zahav, président de ZAKA, se sont accumulées.
La question qui se pose, aujourd'hui, est de savoir combien de personnes dans le monde ultra-orthodoxe étaient au courant de ses actes et sont, malgré tout, restés silencieux.

La police israélienne a officiellement annoncé qu'elle avait ouvert une enquête pénale contre le président de ZAKA , Yehuda Meshi Zahav.

Avec la publication de l'enquête, de plus en plus de plaintes se sont accumulées.
Depuis ce week-end, Magen a reçu six nouveaux témoignages d'agression sexuelle et, un cas, de viol.

Selon l'enquête,Yehuda Meshi Zahav, effrayait et menaçait ses victimes pour qu'elles ne racontent pas les agressions.

Il a été jusqu'à menacer, une jeune femme ultra-orthodoxe, en ces termes:  "une jeep ZAKA vous écrasera si vous parlez".

Zviki Fleischman, psychologue clinicien et directeur adjoint des enquêtes à l'organisation de Magen, a décrit hier :

«Cet homme,Yehuda Meshi Zahav, est un prédateur sexuel du type le plus grave.
D'après les preuves auxquelles j'ai été exposé, il n'a aucun problème à abuser sexuellement de tous les types de personnes - hommes, femmes, enfants et adultes. Il a un comportement  inacceptable, une sorte de trouble sexuel. "

Ce matin (lundi), l'une des plaignantes, Freddie Goldstein, était invitée au studio "Morning News".  elle a raconté comment elle a fait connaissance de Yehuda Meshi Zahav et comment il l'a contacté via son compte Facebook et a rapidement était victime d'un harcèlement sexuel par messages.

"Il y a dix ans, il m'a contacté sur Facebook. J'avais un compte anonyme, sans photos et sans nom officiel, mais il m'a contacté", a déclaré Freddie. "Il a voulu me parler au téléphone.  J'ai été impressionnée et intriguée par le fait qu'il soit une personne célèbre. Je lui ai donné mon numéro de téléphone et nous avons correspondu. "

"Par le style de ses questions, j'ai réalisé que ce n'était pas innocent", a poursuivi Freddie, "il a demandé," Où habitez-vous? Que faites-vous? Avez-vous un petit-ami? ".
Ces questions n'avaient pas lieu d'être pour une Haredi, religieuse ultra-orthodoxe d'à peine 18 ans et n'ayant aucune expérience sexuelle "

Comment cela a-t-il continué à partir de là?

"Il voulait me rencontrer. Je lui ai dit que je n'étais pas intéressée. Il a essayé de me contacter et je lui ai dit que je ne voulais pas. Il a décrit en détail ce qu'il me ferait si nous nous rencontrions. Une des phrases dont je me souviens: 'Je vais t'appuyer sur une table et entrer  par derrière.' "Ce n'était pas exactement dans ces mots, mais c'était vraiment flagrant. Je ne voulais pas de contact avec lui, certainement pas sexuel. Nous n'avons cessé de correspondre, je l'ai bloqué. "

Qu'est-ce qui vous a traversé votr esprit lorsque vous avez lu ce texte?

"J'étais choquée, très surprise. Mon état émotionnel n'était pas si développée, je n'étais pas consciente et je ne connaissait pas de telles choses. Je n'avais pas alors l'impression que quelqu'un me faisait du mal."

Plus tard, quand j'ai partagé cela avec une connaissance de mon entourage, il n'a pas du tout été surpris et m'a dit: "On sait qu'il "s'occupe" de beaucoup de filles, y compris des femmes mariées et des mineures."

Il y a bénéficié d'une omerta qui a duré des années.

"Je suis contente que ça sorte enfin. Je n'ai pas été surprise d'apprendre qu'il a commis des actes plus graves. Je demande à quiconque a des informations et des preuves de contacter la police."

De plus, ça vaut le coup , car, Il y a un très grand manque de sensibilisation dans le public ultra-orthodoxe

"Ce genre d'acte même dans les mots affectent la vie des victimes à jamais. Demandez de l'aide auprès  d'un adulte responsable qui vous aidera et vous accompagnera dans toutes les procédures."

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi