De célébrités se produisent en Israël faisant fi du BDS

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
De célèbres artistes se produisent en Israël faisant fi du BDS

En vue du concert qui aura lieu mardi à Tel-Aviv, les chanteurs brésiliens Caetano Veloso et Gilberto Gil ont tenu une conférence de presse au Centre Peres pour la Paix "en présence de Shimon Peres, au cours de laquelle, ils ont chaleureusement apprécié et remercié l'opinion publique israélienne.

«Malgré les demandes des organisations BDS, nous n’avons pas pensé un seul instant annuler le concert,» ont-ils dit. "Nous aimons Israël, nous sommes heureux de donner un concert ici où il existe un espoir de paix. Nous comprenons que l'environnement dans lequel vous vivez est complexe, mais quand on voit les possibilités et la beauté de Tel Aviv, on voit à quel point ce qui pourrait exister ici."

Interrogés sur la chanson écrite sur Tel Aviv, Veloso a dit: «J'aime le pays, Tel-Aviv et la plage, c’est un endroit merveilleux qui ne ressemble pas à l'Europe ni au Brésil, j’ai écrit la chanson parce que je n’ai que de bonnes expériences de Tel Aviv..." "Nous sommes très heureux de vous apporter notre musique ici en Israël, nous sommes très impatients et émus de jouer au concert ", a ajouté Gil, son ami de longue date.

En réponse, M. Peres a remercié les chanteurs et a dit: ". Je suis fier et heureux que vous soyez devenus les ambassadeurs du Centre Peres pour la paix et que vous utilisiez votre talent rare pour promouvoir la paix, la musique connecte les gens et je suis sûr que vous trouverez de nombreux fans en Israël."

Également l’ancienne reine du disco, Gloria Gaynor, apparaîtra mercredi à l'Auditorium Mann à Tel-Aviv, est également venu au Centre Peres pour la paix et a rencontré l'homme qui lui a donné son nom.

Gaynor lui a offert son livre "I Will Survive" avec des histoires de sa longue carrière, et lui, à son tour, lui a également offert de devenir une «ambassadrice de la paix".

«J'aime beaucoup Israël et suis très émue d'être ici," a dit Gaynor à Peres avant de se quitter. «Je crois que la musique relie les gens". Mais malgré les belles paroles, il n'y a pas de doute que le point culminant de la réunion était la performance a cappella de Gaynor d’une prière qu’elle avait spécialement apprises en hébreu.

Source : ynet

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi