Coronavirus/israël: la peur nous pousse à cuisiner et à cultiver sur... nos balcons

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Tout le monde cuisine à présent.
Tout le monde devient agriculteur sur son balcon, les couturières, les brodeuses fabriquent elles-mêmes des masques pour leur maisonnée.

FInalement nous sommes arrivés à faire tout par nous mêmes.
Découvertes de talents et de nouveaux plaisirs.
Nous avons soudain du temps pour cela, mais ce n'est pas la seule explication à ce soudain engouement.

Nous cuisinons beaucoup pour la même raison que nous stockons les aliments comme des dingues, achetons même un autre congélateur et passons par dix supermarchés pour trouver des œufs. La raison enfouie est la peur ! Nous avons peur.

"Les Israéliens réalisent soudain que la cuisine est un moyen de se tenir occupé, c'est une activité complète, ils font toutes sortes de choses qu'ils ont toujours voulu faire mais n'ont jamais osé faire par manque de temps. ", explique Racheli Crout, journaliste et fondatrice de blog bien connue.

Elle a d'ailleur connu plusieurs "plantage" du serveur qui héberge son blog au début de la crise par une fréquentation démultipliée d'internautes.

Les tendances les plus fortes, dit-elle, sont les pâtisseries, moins de personnes veulent acheter à l'extérieur et préfèrent le faire elles-mêmes. La défiance s'est installée.
A l'intérieur pas de danger,  à l'extérieur danger. C'est le message à peine subliminale  que nous lisons sur tous nos écrans "restons chez nous, sauvons des vies "

"Par exemple, les tartes, des milliers de personnes m'ont envoyé des photos de toute tartes aux fruits à la crème, au caramel, au chocolat, Quiconque voit quelqu'un en faire veut en faire lui-même aussi Le résultat est parfois surprenant et cette différence est très intéressante, parfois déconcertante."

Les pains et particulièrement les Hallot, pains de Chabbat, évidemment, sont en première place, en plein coeur avec les plus belles photos aussi.

 "Une recette  qui a fait le buzz est la pizza dans une poêle avec une pâte rapide sans levure. pendant les fêtes de Pessah elle était la bienvenue. C'est une excellente solution pour les parents qui ont besoin de fournir une pizza en moins de vingt minutes pour le dîner ou le déjeuner."

C'est aussi le retour aux recettes simples qui se traduit également par des matières premières simples, bon marché et durables. "Le chou est un des légumes peu cher et que l'on retrouve dans les recettes de cuisine durant les différentes guerres en Europe" ajoute Narxim Katz.

"À présent que chaque sortie est problématique et que les expéditions tardent à arriver, eh bien il nous attend dans le frigo. J'ai vu une recette sur un blog religieux de Brooklyn, mais également le chou violet qui a cuit pendant 4 heures dans un four !" Je continue de recevoir des commentaires sur ces deux recettes. A vous de jouer.

Mais il n'y a pas seulement la cuisine, les plantes aussi, sont mises à l'honneur et reprennent du service.
Sur le balcon, sur le toit, à la maison, notre espace de vie est inondé de pots et de jardinières. Depuis trente ans, nous somnollions dans le bus de la maison au bureau et vice versa et tout d'un coup tout le monde veut de la verdure, partout, du vert en pleine figure.

La culture de poivrons, de tomates cerises et de plantes à épices est devenue notre principale ambition, et ce qui a commencé il y a quelques années avec les fougères qui ont jailli de tous les coins s'est étendu à des petits jardins botaniques sur nos balcons depuis la crise Corona

Tout le monde cuisine et fait pousser des plantes, coud, fait de la  broderie, fait des masques faire tout par nous-même est devenu le maître mot.  Le monde ressemble à un grand cercle de bricolage, serions nous tous devenus tous des retraités. Que nous est-il arrivé?

Source Mako Il

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi