La pilule d'immunothérapie contre le cancer pointe son nez en Israël

Actualités, Alyah Story, High-Tech - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La pilule d'immunothérapie contre le cancer pointe son nez en Israël

La pilule d'immunothérapie contre le cancer pointe son nez.

Des chercheurs israéliens et portugais développent de minuscules molécules synthétiques qui peuvent pénétrer dans les zones moins accessibles des tumeurs et qui pourraient être prises par voie orale.

Une percée récente de scientifiques israéliens et portugais pourrait aboutir à une immunothérapie anticancéreuse sous forme de pilule qui ne nécessiterait pas d'hospitalisation ni d'injection intraveineuse, serait moins coûteuse et pourrait également offrir d'autres avantages.

Des chercheurs de l'université de Tel-Aviv et de l'université de Lisbonne, dirigés en Israël par le professeur Ronit Satchi-Fainaro, directeur du centre de recherche en biologie du cancer et du laboratoire de recherche sur le cancer et de nanomédecine de la faculté de médecine de TAU, ont mis au point une molécule synthétique qui des magnitudes inférieures à celles des anticorps d'immunothérapie les plus avancés.

La petite taille permet à la molécule de pénétrer et d'atteindre les zones moins accessibles et moins exposées des tumeurs solides.

De plus, contrairement aux anticorps traditionnels d'immunothérapie, qui survivent difficilement à la dure acidité du tractus intestinal, les nouvelles molécules "ont été conçues spécialement pour être résistantes et ne pas se dégrader dans l'intestin, ce qui ouvre la possibilité incroyable de les donner par voie orale, » explique Satchi-Fainaro.

La plupart des médicaments d'immunothérapie doivent traverser les vaisseaux sanguins pour atteindre la tumeur. Les nouvelles molécules minuscules peuvent trouver leur chemin vers la cible par diffusion sans utiliser la« route » des vaisseaux sanguins.

Les petites molécules synthétiques seraient également beaucoup moins coûteuses à produire à grande échelle que les médicaments d'immunothérapie à base biologique d'aujourd'hui, permettant potentiellement à beaucoup plus de personnes d'accéder à l'immunothérapie.

"Nous avons déjà synthétisé la petite molécule avec un équipement simple, en peu de temps et à une fraction du coût", note Satchi-Fainaro.

Permettre aux patients de prendre le médicament par voie orale à la maison fera également baisser le prix en éliminant les frais d'hospitalisation.

Comme décrit dans le Journal for ImmunoTherapy of Cancer ,  l'équipe a testé la molécule in vitro ainsi que sur une tumeur humaine dans un modèle de laboratoire spécial, mais pas encore avec de vrais patients. Un produit commercial est prévu dans quelques années car un développement et des tests humains supplémentaires sont nécessaires.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi