Israël: un médecin réputé assassine sa femme dans leur voiture et tente de s'échapper

Uncategorized - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
arrêté pour le meurtre de son épouse, il  reste silencieux pendant l'enquête.

Depuis son arrestation pour le meurtre de son épouse, le suspect garde le silence depuis le début de l'enquête.

Arrestation du Dr Giora Frapp Perry pour le meurtre de sa défunte épouse Esther Aharonovich, le représentant de la police a déclaré que le médecin n'avait pas essayé de mettre fin à ses jours comme il l'avait prétendu lorsqu'il a été renversé par une voiture mais tenté de s'enfuir.

Selon les faits, le suspect a assassiné sa femme avec une arme à feu avec une balle dans leur véhicule, il a ensuite été percuté par un autre véhicule alors qu'il tentait de s'enfuir.

Selon l'examen psychiatrique il apte à subir un procès.

Le tribunal a prolongé l'arrestation du Dr Giora Frapp Perry, soupçonné d'avoir assassiné sa femme, Esther Aharonovich, dimanche, à la suite de sa demande de divorce.

Au cours de l'audience, un représentant de la police a déclaré que le médecin n'avait pas tenté de se suicider mais s'était simplement échappé. Il a également été dit que le médecin avait été examiné par un psychiatre de l'hôpital Soroka, où il avait été admis qu'il était jugé apte à subir un procès.

Le tribunal de première instance de Beer Sheva a également déclaré que le médecin, présumé du meurtre avait menacé de se suicider - mais n'avait pas tenté de le faire.

Le professeur Perry (67 ans) a été emmené au centre de détention hier après avoir été libéré de l'hôpital de Beer Sheva.  Il conserve le droit de garder le silence et ne coopère pas à l'enquête.

Il avait été hospitalisé depuis le jour du meurtre. Il aurait donc tiré sur son épouse  en utilisant son arme personnelle.

Il a ensuite été pris au piège dans la région du kibboutz Mashabei Sadeh sur la route 222 après avoir été renversé par un véhicule alors qu'il s'échappait. Le pistolet est dans le véhicule.

L’avocat Ciki Feldman, qui représente le suspect, a déclaré: "Je l’ai rencontré, il est en convalescence, il est encore très confus, j’espère que les choses se clarifieront lentement", a déclaré l’avocat Feldman.

Carrière médicale suspecte - Premier médecin israélien à avoir collaboré avec la Croix-Rouge, il a même exercé pendant dix ans les fonctions de médecin principal dans les réserves indiennes et nord-américaines du Dakota au nom de l'American Medical Association.

Il est apparu à la télévision, a donné de nombreuses conférences et raconté son histoire dans un livre.

Selon les témoignages, le couple était en instance de divorce. Les voisins du couple ont déclaré que sa femme "cherchait à mettre fin à la relation mais qu'il refusait. Elle a commencé à chercher un autre appartement".

Il a rencontré Esther alors qu'il avait été marié deux fois auparavant. Pour elle c'était un second mariage. Le couple s'est marié et a construit une maison à Moshav Talmei Eliyahu à Eshkol.

Ces dernières années, le suspect a beaucoup voyagé à l'étranger pour rendre visite à son fils et récemment il s'est porté volontaire pour accompagner des élèves de l'école de la région.

Gil et Maayon Aharonovich, les enfant d'Esther, ont pris la parole pour la première fois depuis l'incident. "Nous étions inquiets, mais nous ne pensions pas que cela arriverait jusque là, ont-ils déclaré. "Rétrospectivement, nous comprenons qu'il y avait eu des signes, mais nous ne voulions pas nous mêler.
C'est un imposteur. Il a prétendu être un père de famille, un homme juste, un médecin, et ce n'est pas ce qu'il est."

Esther Aharonovich était la troisième femme de Frauf Perry. Sa première femme, G, s'est plainte pour violences conjugales.
Des documents officiels de l'État du Maryland aux États-Unis attestent qu'elle s'était plainte d'avoir été battue en octobre 2002 par son mari.

En seconde noce il a épousé Nirit, qui a raconté à Ynet les menaces et le harcèlement qu’elle a  subis en tentant de divorcer, après 13 ans de mariage. "J'ai vécu avec un tueur et je ne suis pas vraiment surprise. J'ai beaucoup souffert avec lui ", a déclaré Nirit.

Elle a dit qu'il l'avait harcelé et agi violemment avec elle après leur rupture. "Il m'ennuyait terriblement. Il a fallut que je contacte la police, pour mettre fin à son harcèlement.

Il m'appelait au milieu de la nuit et essayait de rentrer chez moi. Il me suivait avec sa voiture alors que je marchais dans la rue"

"je suis restée cloîtrée à  la maison et j'ai du changer de serrure. Il est devenu fou. Son harcèlement a pris fin lorsqu'il a connu Esther."

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi