EasyJet : une page d’accueil en hébreu

Tourisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

easyjet.jpgLa compagnie aérienne low cost easyJet a mis en ligne une page d’accueil en hébreu, conséquence logique de son expansion en Israël.

Ayant célébré en février 2014 son millionième passager vers et depuis l’aéroport de Tel Aviv, la spécialiste britannique du vol pas cher a lancé une page d’accueil à l’intention des voyageurs israéliens, avec contenu traduit en hébreu et possibilité de payer son billet d’avion en dix monnaies différentes dont l’euro et le dollar. Arrivée en Israël en 2009, easyJet proposera cet été 34 vols par semaine depuis sept villes européennes vers Ben Gurion.

Après Londres-Luton, Genève, Bâle-Mulhouse, Manchester et Rome, la low cost vient d’inaugurer une route reliant Berlin-Schönefeld à Tel Aviv. Deux autres lignes verront le jour d’ici avril, depuis Milan-Malpensa le mois prochain (quatre rotations hebdomadaires, puis trois) et depuis Londres-Gatwick en avril (trois).

Plus de 540 000 passagers sont attendus en 2014 sur les routes d’easyJet vers et depuis Israël, assure son directeur financier Hugh Aitken, qui souligne que le nombre de visiteurs sur son site internet a augmenté de presque 20% ces 12 derniers mois en Israël (1,6 million au total). La low cost se présente comme la compagnie ayant la plus forte croissance en Israël,  profitant à plein de l’accord de ciel ouvert signé avec l’Europe en avril dernier, et qui entre progressivement en vigueur depuis le début de l’année. Rappelons toutefois qu’elle a échoué dans sa tentative de lancer un Paris – Tel Aviv, les créneaux de vol ayant été attribué à la low cost Transavia à Orly (3 vols par semaine à compter du 10 mai). Un axe déjà desservi par Air France, Air Méditerranée, Arkia Israel Airlines, El Al et Israir, toutes depuis ou vers l’aéroport Charles de Gaulle.

EasyJet présente désormais sa page d’accueil en 23 versions différentes, y compris celles destinées aux voyageurs américains, chinois, russes ou brésiliens.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi