Gainsbourg, moi non plusdu 11 avril au 30 juin 2013

Théâtre - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

gaing.jpgSpectacle musical par GEVREY CHAMBERTIN QUARTET :
Mise en scène :Guillaume Barbot
Avec Gaëtan Pantanella , Pierre-Marie Braye Weppe , Zoon Besse , Dany Rizo
Européen
5, rue Biot - Paris ( 75017)
Métro : Place de Clichy ligne 2 ou ligne 13
Bus : 30-54-74-80-95 arrêt Place de Clichy
Représentations : Jeudi, Vendredi, Samedi à 19 H - Dimanche à 17 H
Prix des places : 29,50 €
Réservations : 01 43 87 97 13

Nous avions le désir de mêler musique, texte,et poésie visuelle ; de créer un spectacle complet. De passer du chant à la parole, de la musique ausilence. De mêler concert et théâtre, hommage et incarnation. Gainsbourg fut une évidence ; tant par sa vie, son engagement que ses chansons -‘art mineur’ disait-il, voici une fabuleuse source de tendresse, de provocation et d’humour à fleur de peau.‘

Gevrey Chambertin ’ c’est un chanteur comédien et 3 musiciens (un violoniste, unguitariste, un contrebassiste) réunis pour le plaisir du mot, du rire, et du swing. Notre envie était d’explorer les débuts de Gainsbourg, sa période jazz, un répertoire variée ntre tubes et mélodies plus méconnues. Nous avons travaillé sur les arrangements et revisité les thèmes, tout en laissant une large place à l’improvisation. Notre ambition était de nous approprier ces chansons et d’y glisser notre point de vue, notre regard décalé et respectueux. De cette base musicale, s’ajoute des textes dits,entre slam et dialogues, des clins d’œil aux multiples facettes de Gainsbourg. Par la personne et le personnage, Serge Gainsbourg est une matière inépuisable à spectacle. Devenu patrimoine français sans jamais perdre son insolence, artiste hors norme exigeant et accessible à tous, il incarne encore aujourd’hui ce qu’on appelle culture populaire.

Guillaume Barbot - metteur en scène. Formé en tant qu’acteur au Conservatoire du 10ème ar. de Paris (avec JL Bihoreau) puis du 13ème ar. (avec Ch Gagnieuxet G. Paris), il entre en 2005 à l’ESADCNR sous la direction de JC Cotillard. Il a joué au Vieux Colombier, au Théâtre Ouvert, au Théâtre 13, au Festival d’Avignon… sous la direction de S Loukachevsky, JL Hourdin, S Druet, G Alloucherie, E Granat, le groupe la Galerie… et tourne pour la télévision et le cinéma (JD Verhaegue, P Leconte, OPeyon…).Par ailleurs, il est auteur et metteur en scène de cinq créations : Sourires,Puzzle, l’Evasion de Kamo, Nos belles (spectacle déambulatoire) et Club 27 avec la compagnie Coup de Poker. Il met également en scène des spectacles musicaux : Gainsbourg, moi non plus et Le Cabaret surréaliste : En vrac. Il écrit aussi pour le cinéma, la littérature (premier roman : Sans faute de frappe),et le slam (avec le groupe ‘This is thebar’).

Nos quatre boxeurs de poésie ne flanchent pas devant le mythe. Plus qu’un hommage, ils se glissent avec amour et insolence dans les mots de Gainsbourg et plus précisément sur sa période jazz. Ces musiciens, tantôt en chansons, tantôt en comédie, nous servent les mots de Serge Gainsbourg. Ils s’approprient des chansons méconnues, véritables pépites et revisitent et parfois détournent les standards mais avec le plus grand respect pour l’auteur. Ils mélangent l’humour corrosif et la noirceur du poète. Et on reconnaît des chansons que l’on connaît, des chansons que l’on avait oubliées. On oublie Gainsbourg le chanteur, pour redécouvrir l’auteur dans l’univers des Gevrey Chambertin. Humour, dérision et surtout émotion sont une fois de plus au rendez vous.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi