Elie Roubah

Monday - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

N'est pas sourd celui que l'on croit" Film d'Elie Roubah

Interview filmée d'Elie Roubah réalisteur du film "n'est pas sourd celui que l'on croit" dans les studios de Judaiques Fm, la radio de la communauté juive, lundi 19 janvier 2004, à l'émission de Yoram "Monday Morning" présenté par Yoram et Claudine Douillet.
Pour visionner cette interview filmée ou pour l'écouter en audio, il vous suffit de
télécharger gratuitement Quick Time

video[roubah2.mov,roubah3.mov,roubah4.mov,roubah5.mov]video

De larges extraits du film réalisé par 'Elie Roubah,Attila Egry et Jean Luc Gunst "N'est pas sourd celui que l'on croit" sont diffusés sur le site tele-pour-la-paix

Cette interview réalisée après la diffusion du film d'une version d'environ 26 mn sur la 5 ème chaîne de télévision française, nous permet de mieux saisir l'impact de ce film, cette école qui existe qui perdure bonnant malant, s'adaptant à un climat particulièrement difficile et comme le dit Elie Roubah un équilibre instable dont seul une foi inébranlable peuvent maintenir depuis de si nombreuses années dans un contexte si difficile, qu'est cette région du moyen-orient, Israel et les territoires palestiniens.

Cette école a été fondée en 1932, elle s'inscrit comme d'autres écoles, village ou kibboutz en Israël, dans une démarche de cohabitation entre juifs, arabes israèliens et palestiniens.

Bien avant les intifadas, ces ilôts de paix ont surgit par la volonté et la persévérance de certains hommes et femmes, et nous montrent en toute simplicité le chemin à suivre pour arriver à vivre en paix avec tous, dans cette région survoltée par la violence, que la paix n'est pas un langage de sourd, mais bien une réalité.

Ces ilôts de paix, transmettent depuis des décennies des valeurs de respect, de reconnaissance des différents groupes religieux ou ethniques, dans l'apprentissage des us et coutumes de l'autre, de sa langue, dans un soucis d'égalité et de dignité indispensable dans une cohabitation.

Ils nous apprennennt ce que nous sommes arrivés à oublier que nous sommes tous différents, partout et qu'il n'y a donc aucune raison de ne pas s'entendre...
Claudine Douillet

Pour écouter l'interview en audio et intégralement, cliquez en dessous.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi