Soeur Emanuelle la sainteté abordable,

Femmes de paroles - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Ema.jpgArticle de Claudine Douillet

Avec son franc parler, sa lucidité sur la condition humaine, elle en a dérangé plus d'un. Femme de conviction avant tout. Elle a su donner un sens à la foi, elle disait que la chrétienneté (comme toute les religion) se manifestaient avant tout dans les actes.

Elle ne demandait pas l'aumône elle réclamait la justice. La révolte était son fer de lance. Elle incarnait  l'humanité en marche, faisant fi de l'égoïsme banalisé du monde"moderne", elle réclamait la part de ces enfants oubliés des bidonvilles du Caire, ou en Tunisie.

Femme de lettre, elle avait le sens de la répartie. Esprit vif et volontaire. Elle ne se laissait pasema2.jpg abattre, ne renonçant jamais jusqu'à que les portes cèdent. Une guerrière en habit de bonne soeur, rien ne l'arrétait parce qu'elle savait sa cause juste.

Les enfants étaient toute sa vie, elles les aimaient et reconnaissait certainement en eux, sa propre déchirure d'enfant de 6 ans voyant sous ses yeux son père se noyer .
Impuissance et indicible douleur furent son moteur pour aider et rendre le sourire aux enfants déshérités.

Ce n'était pas parce qu'elle était religieuse qu'elle s'occupait des autres, mais parce qu'elle aimait s'occuper des autres qu'elle avait donné un sens à la foi. Sa générosité , son énergie, se nourrissaient du sourire et de la joie de vivre de ces enfants.

Sa foi était forte, brillante,acharnée, sachant se battre pour la cause la plus noble celle des enfants. L'avenir de la terre. «On ne possède pas le bonheur comme une acquisition définitive. Il
s'agit à chaque instant de faire jaillir une étincelle de joie. Ne l 'oublions pas : "Souris au monde et le monde te sourira."» [ Soeur Emmanuelle ]

Claudine Douillet

Vos réactions

  1. Claudine

    Soeur Emmanuelle d’origine juive ???
    Et oui authentique !

    Depuis la nuit des temps, tout en ayant pour ancêtres paternels des Juifs alsaciens, avec les familles DREYFUS, STERN LOEBEL, LEVI?
    L?arrière-grand-père de s?ur Emmanuelle, nommé Emmanuel Moïse Augustin Dreyfus, qui avait sans doute créé l?entreprise de lingerie, était quant à lui natif de Wissembourg, dans le Bas-Rhin, où son père avait été commerçant et aubergiste et où son arrière grand-père Herz-Löwel Dreyfus, né au début du XVIIIe siècle, avait été « prévôt des Juifs », autrement dit représentant de la communauté juive.

    http://geneinfos.typepad.fr/geneinfos/2008/10/sur-emmanuelle.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi