Shahar Peer guide des enfants américains défavorisés

Femmes de paroles - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest


                 Shahar Peer guide des enfants américains défavorisés

peerstage.jpg

Le 30/08/07, La semaine passée, 40 enfants défavorisés de New York ont eu le privilège de participer à un stage gratuit de tennis, avec un moniteur de choix, la célèbre tenniswoman israélienne, Shahar Peer. Cette dernière est l’une des meilleures joueuses du monde, classée numéro 19 par l’Association de tennis féminin. Elle participera au tournoi US Open, qui commencera cette semaine.

Le stage est une initiative du consulat général d’Israël à New York avec la collaboration de la commission des sports de New York. Peer était très enthousiaste à l’idée de participer à ce projet et a accepté avec joie de consacrer une partie de son temps, malgré les intenses préparations à l’approche du tournoi, pour donner des conseils aux enfants participant au stage.

Assaf Shariv, le consul général, qui a assisté aux séances d’entraînement, a affirmé : « Nous avons pour objectif d'améliorer nos relations avec les diverses communautés américaines, dont les communautés afro-américaine et hispanique. Cette initiative est une activité supplémentaire permettant de créer des liens forts et solides entre nous. »

David Saranga, le consul d’Israël chargé des médias et des affaires publiques, à New York, a souligné l’importance des sports comme moyen de renforcer l’image publique d’Israël. « Notre objectif est de montrer les aspects positifs d’Israël qui ne font pas souvent les gros titres. Nous sommes très heureux d’organiser des activités non concentrées sur le conflit israélo-palestinien, comme celle-ci, avec l’une des meilleures joueuses de tennis. »

A la fin de la séance d’entraînement, les enfants ont reçu des sacs remplis de cadeaux d’Israël et de Reebok, le sponsor officiel de Shahar.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi