C'est décider nous rentrons en Israël. par Enat Levy

Femmes de paroles - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

j'ai decide qu'a la fin de l'annee scolaire nous rentrons en Israel, apres 27 annees passees a Milan. Apparemment cela devait en etre ainsi. Il est impossible d'eduquer les enfants a l'amour d'Israel et de ne pas y etre. Par Enat Levy

Je suis arrivee en Italie au printemps de l'annee 1985. Pour moi ce fut un choc culturel. Il ne s'etait passe que deux ans depuis la fin de mon service militaire dans Tsahal. Pendant ma formation de sous-officier, j'ai connu deux evenements historiques. On nous a envoye evacuer Yamit, et un mois apres la premiere guerre du Liban eclatait. Mon unique patrie a toujours ete Israel, et encore aujourd'hui je m'interesse plus aux affaires interieures israeliennes qu'a ce qui se passe en Italie. J'ai toujours fait ce que je pouvais pour Israel.

Quand ma premiere fille est nee, elle ne parlait que l'hebreu. A l'age de trois ans, elle commenca a aller a la maternelle et la-bas elle a appris a parler l'italien. Quand mes autres enfants vinrent au monde, c'etait deja plus dur de parler avec eux en hebreu parce qu'entre eux ils parlaient italien. Mais j'ai fait face, a la maison ils voyaient des films en hebreu, et je leur lisais des histoires pour enfants en hebreu. Tous mes enfants ont ete a l'ecole juive, nous habitons vraiment juste a cote.

C'est tout, j'ai decide qu'a la fin de l'annee scolaire, nous rentrerons en Israel. Apparemment cela devait en etre ainsi. Il est impossible d'eduquer les enfants a l'amour d'Israel et de ne pas y etre.
La decision n'a pas ete facile. C'est pour mon mari que c'est le plus dur, mais c'est pour lui evident que pour le bien de l'avenir des enfants c'est la bonne decision, meme si ce n'est pas la plus facile. Il n'a jamais vecu en Israel, immigre en Israel a 50 ans et tout recommencer ce n'est pas evident.

De nombreuses personnes ont ete etonnees quand on leur a annonce notre decision. Pour nous c'est une evidence : Israel c'est le futur et l'Europe c'est le passe. Nous avons rempli les formulaires de l'agence juive et nous devons maintenant trouver un appartement a louer.

Notre fils passe l'annee prochaine en classe de premiere, nous sommes attentifs a ce qu'il veut et a ce dont il a besoin. Nous avons decide d'habiter a Raanana. A Raanana il y a plein de familles d'immigres, il y a un lycee avec des classes speciales pour les immigres. Une fois qu'il aura fini ses etudes, nous deciderons ou nous installer pour de bon.

La situation ici a change
 
La vie a Milan est confortable et agreable. J'aime habiter ici. Il y a une sorte de tranquillite qui rayonne sur tout le monde. Les rues sont propres, tout est decore et tres beau. Il y a chez les italiens une sorte de joie de vivre qui vous envahit. Mais la situation a change. Nous ressentons la haine de l'etranger, particulierement a cause de la situation economique qui se degrade.

Aujourd'hui un tiers des jeunes est au chomage. S'il y a vingt ans tous les jeunes qui finissaient leurs etudes savaient plus ou moins ce qu'ils feraient, ce n'est plus pareil ces dernieres annees. Les jeunes de la communaute juive ont du mal a trouver leur place malgre qu'ils aient beaucoup a proposer. Ils ont tous un bon niveau d'education, parlent plusieurs langues, et il est inevitable qu'ils preferent partir ailleurs. Ils ne partent pas tous pour Israel, il y en a qui choisissent la securite et immigrent aux Etats-Unis ou en Angleterre.
 
 


L'ecole juive de Milan - on y apprend l'amour d'Israel
Pour moi, rentrer en Israel, c'est donner une autre opportunite a mes enfants, plus juste et meilleure. Peut-etre qu'en Italie les rues sont belles, decorees, et bien en ordre, et alors ?

En Israel je ne devrai pas cache mon judaisme ou ma nationalite israelienne. Mes enfants pourront librement choisir d'etre plus ou moins pratiquants. Ils iront a l'universite et je ne devrai pas m'inquieter de savoir s'ils seront assimiles ou non. Et oui, on peut se promener dans la rue avec des tongs et des bigoudis dans les cheveux sans que personne n'en fasse une affaire d'etat.
 

Ma fille ainee a fini le lycee il y a deux ans, et ca a ete tout naturel pour elle de continuer ses etudes en Israel. Elle a ete recue au Technion avec quatre autres de ses amies de lycee. Elles habitent ensemble dans un appartement du Technion, et des le premier trimestre, elle nous a annonce qu'elle ne rentrerait pas.

Dans deux mois, deux autres de nos enfants finissent le lycee et ils savent déjà ce qu'ils vont faire, ils vont faire leur service militaire dans Tsahal et reprendront leurs etudes apres. Ils n'y a rien de mieux que l'armee pour l'integration.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi