Maniaques de la balance

Clin d'oeil beauté - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                     Maniaques de la balance, votre miroir vous surveille

"Miroir, miroir, dis-moi si je serai toujours la plus belle ?" "Pas si tu continues de te nourrir aussi mal", répond, image à l'appui, le "miroir persuasif" mis au point par la société Accenture, capable d'anticiper l'apparence future d'un individu en fonction de son hygiène de vie.

L'objet a tout de l'inoffensif miroir de salle de bain, un rectangle encadré de petites ampoules. Ne pas s'y fier: à hauteur des yeux se cachent deux petites caméras vidéo qui restituent le visage de la personne filmée sur la surface du miroir, en réalité un écran numérique sophistiqué. La surprise arrive lorsque, sur l'écran, le visage s'arrondit ou s'amincit en prédisant gains et pertes de poids du sujet filmé.

La prédiction est réalisée à partir des données recueillies par un réseau domestique de webcams et capteurs: aucune visite au réfrigérateur, aucune série de pompes laborieuses ou autre action quotidienne pouvant avoir un impact sur le physique, ne sont censées leur échapper. Pour affiner le profil de la personne analysée, d'autres données peuvent être rentrées manuellement dans le logiciel mis au point par le laboratoire français d’Accenture Technology Labs, basé à Sophie-Antipolis (Alpes-Maritimes) et spécialisé dans les technologies de l'intelligence artificielle intégrées aux objets usuels. "Nous travaillons sur les ordinateurs et les machines en tant que source de motivation et de persuasion. Le miroir nous est apparu comme le support le plus adapté à ces technologies de la perception car nous sommes tous très sensibles au pouvoir visuel", explique Ana C. Andrés del Valle, l'une des chercheuses du "Tech Labs" d'Accenture ayant participé à l'élaboration du miroir.

Les accros de la balance peuvent donc s'infliger une souffrance supplémentaire: se voir récompensé de ses efforts caloriques ou sanctionné de son laisser-aller en contemplant sur son propre visage les effets à long terme d'un tel régime. Martin Illsey, directeur de recherche au Tech Labs, n'hésite pas qualifier le miroir de "conseiller personnalisé", capable d'inciter ses utilisateurs à adopter une meilleure hygiène de vie.

Moins destiné à un usage chez des particuliers que dans le monde médical, l'objet qui demeure au stade du prototype, pourrait jouer un rôle dans le suivi de personnes soignées pour obésité, affirment ses concepteurs. Un partenariat en ce sens est d'ailleurs en cours avec l'Université de Californie San Diego, "notamment pour affiner la modélisation, car deux personnes qui mangent la même chose ne grossiront pas de la même façon", précise Mme Andrés del Valle. Le secteur cosmétique pourrait également être intéressé par cette technologie, assure-t-elle, en énumérant des déclinaisons qui laissent songeur: impact d'une trop grande exposition au soleil, d'une consommation d'alcool ou de tabac excessive.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi