Quand la réalité dépasse....

Humour - Thorapie - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Texte véridique d'un gars, alsacien de marleheim, qui ne voulait pas
faire l'armée !!!

Monsieur le Ministre de la Défense Nationale,

Permettez-moi de prendre la respectueuse liberté de vous exposer ce qui
suit, et de solliciter de votre bienveillance l'appui nécessaire pour
obtenir une démobilisation rapide.
Je suis sursitaire, âgé de 24 ans, et je suis marié à une veuve de 44
ans, laquelle a une fille qui en a 25. Mon père a épousé cette fille.
A cette heure, mon père est donc devenu mon gendre, puisqu'il a épousé
ma fille.
De ce fait, ma belle-fille est devenue ma belle-mère, puisqu'elle est
la femme de mon père.

Ma femme et moi avons eu en Janvier dernier un fils.
Cet enfant est donc devenu le frère de la femme de mon père, donc le
beau-frère de mon père. En conséquence, mon oncle, puisqu'il est le
frère de ma belle-mère. Mon fils est donc mon oncle.

La femme de mon père a eu à Noël un garçon qui est à la fois mon frère
puisqu'il est le fils de mon père, et mon petit-fils puisqu'il est le
fils de la fille de ma femme. Je suis ainsi le frère de mon petit-fils,
et comme le mari de la mère d'une personne est le père de celle-ci, il
s'avère que je suis le père de ma femme, et le frère de mon fils. Je
suis donc mon propre grand-père.

De ce fait, Monsieur le Ministre, ayez l'obligeance de bien vouloir me
renvoyer dans mes foyers, car la loi interdit que le père, le fils et
le petit-fils soient mobilisés en même temps. Dans la croyance de votre
compréhension, veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l'expression de
mes sentiments les meilleurs.

P.S. :  Pour la p'tite histoire, il a été réformé pour :
État psychique instable et préoccupant, troubles mentaux aggravés par
un climat familial très perturbant.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi