Le nouvel institut français fait la fête... de la musique

Rendez-vous - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                     Le nouvel institut français fait la fête... de la musique

Informations et réservations :

Tel-Aviv : Castel
www.tkts.co.il
03-604 50 00 (jusqu'à 23 h).

www. hashigaon.com
Jérusalem : Klayim 02-622 23 33

Le 17/06/07, Le 21 juin représentera probablement une date qui marquera durablement l’histoire des relations culturelles franco-israélienne.

Choisissant délibérément la date de la fête de la musique, la France inaugurera son nouvel 'Institut français', situé à l’angle du boulevard Rothschild et de la rue Herzl, un lieu appelé à devenir le rendez-vous incontournable de la culture, des rencontres et des évènements artistiques et intellectuels francophones.

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le bâtiment a d’abord été bâti en 1909, sur un seul étage. Il était alors la 9e maison de Tel-Aviv. Deux étages supplémentaires ont été ajoutés entre 1930 et 1940, dans le style " international", prédominant à cette époque.

Acquis par la France, il accueillera désormais un café, une médiathèque, des salles de cours, un auditorium ainsi que les bureaux de l’Institut français et du Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France.

Et c’est donc le 21 juin 2007 au soir que sera dévoilée la façade de ce bâtiment emblématique. A cette occasion sera donné le coup d’envoi de la deuxième édition de la fête de la musique, organisée de concert avec la municipalité de Tel-Aviv.

Au programme (1) :

Juliette Gréco au Mann Auditorium de Tel-Aviv, mais aussi :
Laurent Assoulène, pianiste de jazz — Scène extérieure de la municipalité, devant le Musée de Tel-Aviv — ; MAP, groupe de rap populaire — Scène extérieure de la municipalité, devant le Musée de Tel-Aviv — ; R-Wan chanteur du célèbre groupe Java — Scène extérieure de la municipalité, devant le Musée de Tel-Aviv — ; Le Trio Innova, accordant harmonieusement piano, accordéon et tuba — Scène extérieure de la municipalité, devant la Cinémathèque — ; Valérie Leulliot, chanteuse de talent au timbre de voix unique — Scène extérieure de la municipalité, devant l’Opéra — ; Orlika, auteur, compositeur, interprète — Scène extérieure, devant le nouvel Institut français de Tel-Aviv.

Le 22 juin 2007, le nouvel Institut Français ouvrira ses portes au grand public. Il accueillera le même jour les Instituts européens présents à Tel-Aviv (Royaume-Uni, Italie, Espagne, Allemagne et Roumanie) qui présenteront leurs activités.

Le public sera également invité à parcourir l’exposition 'Face à Face' qui retrace 60 ans de relations franco-israéliennes.
Réalisée avec le soutien de la fondation France Israël, elle sera installée au rez-de-chaussée du nouvel Institut.

Le 28 juin 2007, à l’occasion de la 'Nuit Blanche' et dans le cadre du Festival International d’Art de la scène et de théâtre visuel, trois troupes de spectacles de rue, alliant à merveille théâtre d’avant-garde, expression corporelle et musique, se produiront en face du nouvel Institut.

À noter enfin que le vendredi 22 juin, le Centre Culturel Français Romain Gary de Jérusalem organisera la première grande fête de la musique dans la capitale israélienne.

Sur une scène ouverte, à proximité du Ma’abada se succéderont 3 groupes venant spécialement de France et 2 groupes Israéliens pour des concerts gratuits et ouvert à tous les publics. L’événement commencera vers les 14h00 et se prolongera jusqu’au coucher du soleil.

(Renseignements : 02-6243156 (demandez Guillaume ou Edna) ou par e-mail : vi@ccfgary-jerusalem.org

(1) MAP — Ministère des Affaires Populaires La croisière musicale du Ministère des Affaires Populaires -MAP- emmène hors des sentiers battus : violon arabo-andalou, accordéon fran-tzigane et machines rapo-chanson accompagné par deux Mc’s, Dias et HK. Les textes revendiquent une France plus juste, plus égale et plus ouverte. MAP réinvente le bal avec ses airs dansants et des textes militants engagés. En écoute : www.map-site.fr

R-WAN R.Wan, le chanteur du groupe Java, arrive avec son premier album solo. Voguant sur les ondes d’une radio pirate, son album nous emmène en voyage vers les terres musicales où l’imagination est reine autant que la langue française. Les jeux de mots dominent cet échiquier scéno-disco-radiophonique qui vous embarquera dans le cortex de l’un des auteurs les plus talentueux de sa génération. En écoute : www.radiocortex.com/

Valérie Leulliot Caldeira A la façon de l’insoumise Cat Power ou de la Françoise Hardy de la fin des sixties, Valérie Leulliot procure la sensation d’être à la fois profondément elle-même et étonnamment surprenante, différente et pourtant immédiatement familière. Le titre de cet album Caldeira, mot portugais signifiant 'chaudron', utilisé dans le vocabulaire des vulcanologues pour désigner un phénomène d’implosion souterraine, l’éruption interne d’un volcan sur lequel il faut alors se pencher pour admirer le bouillonnant spectacle. On ne s’étonnera pas que sous ses dehors feutrés et accueillants, cet album à longue détente finisse par procurer un inattendu vertige. En écoute : www.myspace.com/valerieleulliot

Laurent Assoulen "Ca sonne bon…" C’est à l’âge de six ans, en 1975, que Laurent Assoulen entre au conservatoire national de Lyon.
10 années plus tard, il aura compris que le jazz sera la forme la plus adaptée à sa liberté de penser. Il commence l’improvisation sur des partitions classiques…
À 37 ans, il est temps pour lui de franchir le pas et décide de donner une nouvelle orientation à son existence : fini la vie d’entreprise, c’est dorénavant derrière son piano qu’il mettra en musique ses voyages olfactifs.
Surprise, mélancolie, humour, spontanéité sont les mots clés de ses interprétations aux couleurs par fois orientales et aux saveurs souvent passionnelles. ‘Reasonances’, son premier album, ne devrait pas vous laisser indifférent…
En écoute : www.laurentassoulen.com ou www.myspace.com/assoulen

Orlika est auteur, compositeur, interprète et s’accompagne au piano. Elle chante dans un style où la musique du monde se mêle à la pop. Sa musique est née d’une nécessité : offrir un portrait sensible de l’Orient et de l’Occident. Elle compose la plupart de ses chansons, certains textes ont été écrits en collaboration avec Kent. Orlika parle de paix, d’amour, de désamour, d’exil et des différentes cultures qui la nourrissent depuis l’enfance. En écoute : www.myspace.com/orlika

Trio Innova Piano, accordéon, tuba et un répertoire allant de Piazzola à Bach, les trois membres du trio Innova Jean-Marc Fabiano, Patrick Zygmanowski et David Zambon improvisent à travers le tango, le jazz et la musique classique.

Source : Ambassade de France

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi