Livre juif : terre promise, terre permise , terre soumise de Roger Bensadoun

A La vitrine du Libraire, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Roger Bensadoun

Il s'agit des différentes étapes de la création de l'Etat d'Israël à partir de l'histoire biblique mais sous une forme relativement simplifiée (Terre Promise), de l'histoire - sous la même forme - de la vie des juifs en Algérie (Terre Permise), enfin de la vie des juifs au Maroc (Terre Soumise) où l’auteur a vécu 12 ans.

Afin de rendre plus accessible à ceux qui n'ont pas de la création de l'Etat d'Israël une vision claire, le recours à l'histoire biblique est apparue incontournable, tout comme l’est l'histoire des dhimmis en terre d'Islam outerre soumise selon l'interprétation racinienne du terme.

Il s'agit des différentes étapes de la création de l'Etat d'Israël à partir de l'histoire biblique mais sous une forme relativement simplifiée (Terre Promise), de l'histoire - sous la même forme - de la vie des juifs en Algérie (Terre Permise), enfin de la vie des juifs au Maroc (Terre Soumise) où l’auteur a vécu 12 ans.

Afin de rendre plus accessible à ceux qui n'ont pas de la création de l'Etat d'Israël une vision claire, le recours à l'histoire biblique est apparue incontournable, tout comme l’est l'histoire des dhimmis en terre d'Islam outerre soumise selon l'interprétation racinienne du terme.

La terre promise, la seule permise

Après avoir vécu tant d'années d'humiliation, de progroms, de massacres, parfois dans les conditions les plus extrêmes de soumission en terre d'exil, il était sinon normal du moins naturel que les Juifs aient voulu se sédentariser à l'endroit même où vécurent leurs ancêtres.

Israël devint alors véritablement la terre promise, la seule permise - comme le fut l'Algérie de 1870 à 1940, et de novembre 1942 à 1962 - où tout être a des droit naturel à vivre en toute liberté et à se défendre en toute légitimité.

 

 

Choix de Claude Layani

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi