Livre juif: Sous le signe de la lumière itinéraire d'un physicien dans un monde quantique

A La vitrine du Libraire, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Sous le signe de la lumière itinéraire d'un physicien dans un monde quantique

Comment le jeune enfant qui vivait à Constantine et à Alger dans les années 1930, dans une famille confrontée à une situation particulièrement difficile, a-t-il pu surmonter toutes ces épreuves et parvenir, soixante ans plus tard, à obtenir le prix Nobel de physique ?
Comment la meilleure compréhension des interactions quantiques entre matière et lumière a permis d’inventer de nouvelles méthodes pour agir sur les atomes, les polariser, les refroidir à des températures très basses et les piéger dans de toutes petites régions de l’espace ? Un long chemin partant du pompage optique dans les années 1950 et aboutissant à l’obtention de nouveaux états de la matière comme les gaz quantiques au début des années 2000.

Un témoignage émouvant. Un hymne au métier de chercheur et d’enseignant.

Claude Cohen-Tannoudji est physicien. Ancien élève d’Alfred Kastler et de Jean Brossel à l’École normale supérieure, il est professeur émérite au Collège de France et membre de l’Académie des sciences. Il a obtenu le prix Nobel de physique en 1997.

 

Choix de Claude Layani

LIRE LA SUITE

 

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi