Livre juif : Plaidoyer pour un autre bonheur de Robert Misrahi

A La vitrine du Libraire, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Plaidoyer pour un autre bonheur de Robert Misrahi

L’auteur répond aux objections à son éthique du bonheur.

Robert Misrahi présente sa propre doctrine d’un bonheur tout-autre.

S'appuyant sur une doctrine du sujet libre à deux niveaux, il reconnaît la légitimité d'un bonheur-confort mais en souligne, lui aussi, les insuffisances et les fragilités. Il propose alors sa propre doctrine d'un bonheur totalement différent. Elle repose sur un premier acte de conversion réflexive et, confiant dans les capacités de l'être humain il décrit un tout-autre bonheur. Constitué par l'autonomie, la réciprocité et la jouissance charnelle et spirituelle. Cette doctrine à la fois rationnelle et existentielle débouche sur une visée politique, celle d'une démocratie heureuse.

Mais ce n'est pas la transformation de la société qui rend possible l'épanouissement des individus, c'est au contraire, la transformation des individus par la culture et la conversion qui rend possible la transformation de la société.

Philosophe, Robert Misrahi est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, notamment Intensités. Lumières sur les petits bonheurs de la vie quotidienne et des loisirs (Le Bord de L’eau, 2016), Ma Philosophie (Le Bord de l’eau, 2018). Il est aussi un grand spécialiste français de Spinoza.

Fils d’ouvriers immigrés, nés à Paris, Robert Misrahi est un universitaire bien intégré à notre société. D’abord partisan de la phénoménologie et de la pensée de Sartre, il construit vite une doctrine originale et audacieuse du bonheur, dressée contre les maux de notre siècle. Son optimisme, constant et réfléchi est égal à sa productivité. Malgré les modes et les pressions de la « pensée dominante » Robert Misrahi ne s’est jamais laissé détourner de son chemin. Il est devenu une référence intellectuelle.

 

Choix de Claude Layani

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi