Livre juif : L'ours qui cache la forêt de Rachel Shalita

Culture, Des Livres Et Nous - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Rachel Shalita l'ours qui cache la forêt

Le roman de Rachel Shalita est une oeuvre atypique, avec des influences poétiques et des caracteristiques du conte.

L’ours qui cache la forêt de Rachel Shalita. Traduit de l’hebreu par Gilles Rozier Edition de L’Antilope, janvier 2019. A partir de 15 ans.

Le titre original est «Ours et forêt» et renvoie à l’expression hébraïque courante qui signifierait «  ni ours ni forêt », qui veut dire «  quelque chose qui n’a pas existé ». C’est une oeuvre de symboles, de questionnements.

Le récit se construit autour de six chapitres, tous consacrés à un personnage feminin: Nancy, Daffy, Ruth, Mili, Haya et Zoey.

Qu’ont-elles en commun? 

Probablement une quête d’identité, un besoin d’évasion, la question du retour aux origines ou même la necessité de l’exil.

Ces questions fondamentales sont traitées avec profondeur et pertinence.

Les destins de femmes, la complexité psychologique de ces personnages intenses sont très bien rendus.

On apprend, on s’inquiète... et on rit!

Nancy, la psychothérapeute, ne sait pas « gérer » les problemes comme le fait de refaire sa vie et la relation qu’elle entretient avec sa fille est souvent chaotique!

Ces femmes sont à la fois fortes et fragiles, très attachantes.

Rachel Shalita propose plusieurs chemins: les personnages vont se perdre dans une forêt, le symbole est là.

Les images de la diaspora et de l’exil apparaissent.

«  Trois chemins, se dit-elle, comme dans un conte. Un seul mène à la maison où l’attendent sa fille et les invités, un buffet garni et des condoléances. Le deuxième mène à l’aéroport, où elle pourra prendre un avion pour

Partir loin d’ici, vers une terre qui lui manque depuis tant d’années. Le troisième chemin continue tout droit, il la mènera dans la forêt profonde, vers un lieu qu’elle ne connaît pas, où elle n’est jamais allée. Il y a aussi le chemin qui retourne d’où elle vient. »

Ce questionnement, essentiel pour chacun de nous, se developpe dans ce magnifique roman. Les personnages parviennent à un croisement de leur vie. Il s’agit de faire des choix mais ce n’est pas simple: que desire-t-on réellement? Sommes nous à la recherche d’une illusion? Comment être sûr de ne pas faire d’erreur?

Nous sommes tous confrontés à ces questions mais n’avons pas toujours le temps et la possibilité de prendre du recul et d’analyser nos choix de vie.

De nombreux passages de ce roman, si profonds, présentent de multiples grilles de lecture, plusieurs interprétations. Nous pouvons aisément nous reconnaître dans l’une de ces femmes. Et en apprendre davantage sur nos attentes, nos choix.

A découvrir absolument!

Rachel Shalita est née en 1949 au kibboutz Tel- Yossef, un an après la création de l’Etat d’Israel. Elle vit aujourd’hui à Tel Aviv. Spécialiste d’éducation artistique et de communication visuelle, elle enseigne à l’école d’art Beith- Berl. Elle est l’auteur de nouvelles et de pieces de theatre. Francophone, Rachel Shalita est coauteur de la méthode d’apprentissage de l’hebreu

« Hebreu au présent ».

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi