Livre juif : L'an passé à Jérusalem le destin d'Israël en diaspora

A La vitrine du Libraire, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'an passé à Jérusalem le destin d'Israël en diaspora

Ce livre est la ré­flexion d’un vieil homme né de parents juifs naturalisés belges, 1933 ans après la naissance présumée de Jésus-Christ, le plus célèbre de tous les Juifs ;
290 ans après le premier appel à un roi chrétien d’Occident pour qu’il rende la Terre sainte aux Juifs ;
152 ans après le décret révolutionnaire d’émancipation des Juifs du royaume de France ; 54 ans après le rejet radical de cette émancipation sous le néologisme antisémitisme ;

36 ans après la proclamation du mouvement national juif, dit sionisme ; 8 ans avant la solution ‑ nale génocidaire de la question juive en Europe ; 15 ans avant la proclamation de l’État d’Israël, et combien d’années encore le con­fit théologico-politique spécifique issu de l’élargissement du monde moderne à la planète tout entière ?
Le temps n’est pas le même pour tous les peuples.

Circonscrite pour l’essentiel à la période 1789-1919, prolongée par une expérience personnelle, cette ré­flexion se conclut sur des considérations générales liées à des affrontements politiques peut- être marginaux, mais à haute portée symbolique. Jacques Aron, essayiste belge né en 1933, a consacré de nombreux ouvrages à la condition juive européenne.

Architecte et urbaniste, professeur de l’enseignement supérieur, il s’interroge depuis vingt-cinq ans sur les causes profondes et les racines historiques du génocide qui a décimé ses proches, et dont les effets marquent encore durablement les consciences.

Choix de Claude Layani

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi