Livre juif : Kaddish pour la France

A La vitrine du Libraire, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Kadish pour la France de hochberg

On peut mourir en France parce qu'on est juif. Après les prémices de l'assassinat d'Ilan Halimi, le massacre de l'école Ozar Hatorah à Toulouse marque le début d'une longue période d'inquiétude dans laquelle est projetée la jeunesse juive française. A tel point qu'une large partie de celle-ci est amenée à choisir l'exil volontaire.

Que des juifs aient à quitter leur pays natal n'est pas une nouveauté au regard des siècles d'Histoire. Ils furent le plus souvent chassés pour un ailleurs improbable.

Cette fois, cette hémorragie d'une partie des forces vives de la nation ne se fait pas sous la contrainte de l'autorité en place, mais en réaction à de nouvelles formes d'antisémitisme : les négationnistes 2.0 ont pour idoles Robert Faurisson, Alain Soral ou Dieudonné, les porteurs de kippa sont menacés d'une attaque à la machette, les élèves des écoles juives saluent chaque matin les militaires lourdement armés qui doivent assurer leur protection, et le vendredi, les traditionnels courses de Shabbat se font dans la crainte diffuse de vivre un nouvel Hyper-Cacher.

Ce sentiment d'insécurité est si puissant chez certains jeunes qu'il leur est devenu impossible d'envisager un avenir ici. Les craintes de cette jeunesse ne sont toujours apaisées et les départs se font chaque année par milliers. Un intense dialogue épistolaire entre un père et sa fille. Leurs lettres de doute et de colère se font l'écho de témoignages recueillis et d'interrogations angoissées que l'on retrouve dans de nombreuses familles juives françaises.

Choix de Claude Layani

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi