Paris : une expo consacrée à Freud

A La vitrine du Libraire, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Freud psychanalyste

Une exposition unique, au coeur du Marais (75003), revient sur le travail et dresse le portrait de celui qu’on connait comme le père de la psychanalyse : Sigmund Freud.

C’est la première du genre en France, organisée par le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme à l’occasion de son 20ème anniversaire. Une exposition entière sur Freud et donc, bien sûr, sur la psychanalyse, intitulée « Du regard à l’écoute ».

Jusqu’au 10 février 2019, plongez dans l’univers intellectuel du neurologue autrichien, né sous le nom de Sigismund Schlomo Freud le 6 mai 1856 et mort le 23 septembre 1939 à Londres, à travers un parcours retraçant les années à Vienne puis à Paris de l’auteur de « L’interprétation des rêves » (1899). 

Freud a passé sa vie à explorer le continent de l’inconscient © Bettmann

Freud a passé sa vie à explorer le continent de l’inconscient © Bettmann

 

A travers une iconographie exceptionnelle étayée par des essais d'historiens des sciences, de l'art et des religions, cet ouvrage propose un regard renouvelé sur le cheminement scientifique et intellectuel de Sigmund Freud.

Mettant en lumière l'importance de ses recherches dans le domaine de la neurologie, Freud, du regard à l'écoute s'attache à faire redécouvrir l'invention de la psychanalyse et son développement au-delà du cercle viennois, puis son impact sur le surréalisme alors même qu'elle se construit dans le refus de l'image, s'épanouissant dans les associations de mots et l'écoute en l'absence de toute représentation visuelle : le lisible contre le visible, le mot contre l'image.

Au fil de la carrière du médecin viennois, l'ouvrage met aussi en évidence sa dette à l'égard du judaïsme, car si Freud lui-même se définit comme un "juif tout à fait sans Dieu" et souhaite défendre le caractère universel de la psychanalyse, sa pensée demeure profondément redevable à la tradition interprétative propre au judaïsme.

Choix de Claude Layani

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi