Livre juif : Ainsi fût Auschwitz de Primo Levi

A La vitrine du Libraire, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Ainsi fut Auschwitz de Primo Levi

Les vérités les plus précises — et les plus terribles, tant elles sont précises — sur la machine d’extermination.

Quarante ans de témoignages, en grande partie inédits, d’une importance historique essentielle.

En 1945, au lendemain de la libération, les militaires soviétiques qui contrôlaient le camp pour anciens prisonniers de Katowice, en Pologne, demandent à Primo Levi et à Leonardo De Benedetti, son compagnon de détention, de rédiger un compte rendu détaillé sur les conditions sanitaires du camp. Le résultat est le Rapport sur Auschwitz, un témoignage extraordinaire, l’une des premières descriptions sur les camps d’extermination jamais élaborées. Publiée en 1946 dans la revue scientifique Minerva Medica, elle inaugure l’œuvre à venir de Primo Levi, témoin, analyste et écrivain.

Dans les quatre décennies suivantes, Levi ne cessera jamais de raconter son expérience du Lager dans des textes de nature différente, qui, pour leur grande majorité, n’ont jamais été publiés ensemble.

Des recherches entamées très tôt par Levi sur le destin de ses compagnons à la déposition pour le procès Eichmann, en passant par la « lettre à la fille d’un fasciste qui demande la vérité » et les articles parus dans des quotidiens et des revues spécialisées,
Ainsi fut Auschwitz est une mosaïque de souvenirs et de réflexions critiques d’une valeur historique et morale inestimable.

Un recueil de témoignages, d’enquêtes et d’analyses approfondies qui, grâce à la cohérence, à la clarté de son style, à la rigueur de sa méthode, nous rendent le Primo Levi que nous avons appris à reconnaître comme un auteur classique de la littérature italienne.

Né à Turin en 1919, chimiste de formation, Primo Levi, déporté à Auschwitz en 1944, s’est donné la mort en avril 1987. Son livre Si c’est un homme, dont la réception en France fut tardive, est justement considéré comme l’un des plus importants témoignages sur l’univers concentrationnaire. Il a été traduit dans le monde entier.

TABLE DES MATIERES

Note des curateurs
Rapport sur l’organisation hygiénique et sanitaire du camp de concentration pour juifs de Monowitz (Haute-Silésie)
Compte rendu du Dr Primo Levi, numéro de matricule 174517, rescapé de Monowitz-Buna
Déposition
Déposition sur Monowitz
Déclarations pour le procès Hess
Déposition pour le procès Hess
Témoignage d’un compagnon de détention
Anniversaire
Plainte contre le Dr Joseph Mengele
Lettre à la fille d’un fasciste qui demande la vérité
Miracle à Turin
Le temps des croix gammées
Déposition pour le procès Eichmann
Témoignage pour le procès Eichmann
Déportation et extermination des juifs
Déclarations pour le procès Bosshammer
La déportation des juifs
Questionnaire pour le procès Bosshammer à Leonardo De Benedetti
Questionnaire pour le procès Bosshammer à Primo Levi
Déposition pour le procès Bosshammer
L’Europe des Lager
Ainsi fut Auschwitz
Déportés politiques
Ébauche de texte pour l’intérieur du Bloc italien d’Auschwitz
Le comité de défense secret d’Auschwitz
Ce train pour Auschwitz
Souvenir d’un homme bon
Le sort de notre génération

*

On peut lire sur en-attendant-nadeau.fr un article sur cet ouvrage :

"Le silence, la honte", par Norbert Czarny (en ligne le 2 juillet 2019)

Sur la couverture d’Ainsi fut Auschwitz, le visage de Primo Levi est empreint de gravité. C’est l’auteur des Naufragés et les rescapés, l’un de ses derniers grands livres, le témoin qui voyait le mensonge s’insinuer, grossir, et faisait tout ce qu’il pouvait pour endiguer ce flux venimeux. La parution de ces témoignages rassemblés plus de vingt ans après sa mort, en avril 1987, n’est hélas pas inutile

 

Choix d Claude Layani

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi