Livre juif : A l'heure d'Israël de Léon Askénazi et André Chouraqui

A La vitrine du Libraire, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
A l'heure d'Israël

Durant l’été 1987, près de quarante ans après la fondation de l’État d’Israël, deux géants du judaïsme français, Léon Askénazi et André Chouraqui eurent des entretiens à Jérusalem sur le destin de leur peuple, du sionisme et de leur religion. Trente ans plus tard, ce document unique est rendu accessible pour la première fois au public, présenté et annoté par l’historien des idées Denis Charbit.

Dans son essai introductif, celui-ci décrit le contexte intellectuel et politique dans lequel eurent lieu ces conversations amicales. André Chouraqui (1917-2007), traducteur de la Bible hébraïque, des Evangiles et du Coran, prophète inlassable du dialogue entre les trois monothéismes abrahamiques, était a priori bien différent du maître talmudique visionnaire que fut Léon Askénazi (1922-1996), connu de plusieurs générations d’élèves sous le surnom : « Manitou ».

Mais les deux hommes étaient tous deux issus du judaïsme algérien, tous deux avaient été formés dans l’esprit républicain français, tous deux avaient fait ensuite leur alya et étaient animés d’une commune ferveur sioniste. Sur quels fondements judaïques une telle ferveur s’appuyait-elle, comment chacun des deux interlocuteurs faisait-il le lien entre les dimensions spirituelle et temporelle, quelles conséquences politiques en tirait-il ? Avec trente ans de recul, le lecteur d’aujourd’hui peut relire ces échanges passionnés à la lumière de l’Histoire. LES AUTEURS Léon Askénazi (1922-1996), dit « Manitou », et André Chouraqui (1917-2007) furent deux immenses figures du judaïsme francophone contemporain.

Ils ont exercé une influence décisive sur la pensée juive en France, le premier par son enseignement philosophique à travers la célèbre « école d’Orsay », le second par sa traduction de la Bible hébraïque, mais aussi du Nouveau Testament et du Coran. Tous deux sont ensuite partis s’installer à Jérusalem – André Chouraqui sera même vice-maire de la ville. Denis Charbit est un universitaire israélien, historien des idées politiques au XXème siècle, et notamment du sionisme. Il a publié entre autres chez Albin Michel Sionistes. Textes fondamentaux (1998) et Qu’est-ce que le sionisme ? (Présences du judaïsme poche, 2007). Il a été un des contributeurs de l’Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours (Albin Michel, 2013).
Choix de Claude Layani

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi