Les manuscrits de la Mer Morte bientôt sur Internet

Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Jerusalem, 28/08/08- Les manuscrits de la Mer Morte, plus ancienne version connue de la Bible hébraïque, pourraient bien être disponibles sur Internet d'ici cinq ans, a annoncé mercredi une responsable des Antiquités israéliennes.

Des scientifiques utilisant la technologie spatiale américaine viennent en effet de se lancer dans un vaste projet de numérisation des Rouleaux de la Mer Morte, pour le 60ème anniversaire de leur découverte, dans les grottes de Qumran, afin de les rendre accessibles au plus grand nombre, a précisé Pnina Shor.

Depuis de longues années, les scientifiques se plaignent en effet que seul un très petit nombre d'experts a pu avoir véritablement accès aux Rouleaux et aux milliers de fragments retrouvés, vieux de 2.000 ans. Depuis le temps, ils ne sont pas encore tous identifiés et répertoriés, au grand dam des chercheurs.

Le projet-pilote a été lancé mercredi. Quand il sera achevé, il sera possible de déterminer combien de temps sera nécessaire pour numériser les milliers de fragments de papyrus, a précisé Mme Shor, se prenant à rêver: "pour la première fois, les Rouleaux seront accessibles d'un seul click de souris. Cela garantira qu'ils soient préservés pour 2.000 années de plus".

L'idée a vu le jour grâce à Greg Bearman, qui vient de prendre sa retraite de la direction scientifique du Jet Propulsion Laboratory, branche de la NASA, et lui-même féru d'archéologie. C'est lui qui amène les techniques d'imagerie informatique que la NASA utilise pour étudier les planètes.

Via la photo infrarouge, ce projet pourra aussi faciliter le travail des chercheurs, en "restaurant" via des caméras infrarouge du texte qui s'est effacé au fil des siècles.

Les premiers manuscrits furent découverts par hasard, en 1947, par un berger bédouin parti à la recherche d'une de ses chèvres, dans une grotte surplombant la Mer Morte, à Qumran, dans le désert. Les fouilles engagées ensuite dans les grottes autour de Qumran permirent d'en retrouver d'autres, d'autres encore furent repérés et achetés sur les marchés de la région.

Le plus célèbre des manuscrits est le Livre d'Isaïe. Une section en a été exposée en mai à l'occasion des cérémonies des 60 ans d'Israël.

Au Musée d'Israël à Jérusalem, une salle spéciale est consacrée aux manuscrits de la Mer Morte, mais les fragments exposés sont des copies, en raison de l'extrême fragilité des documents, qui ont irrémédiablement souffert depuis qu'ils ont été extraits de l'environnement extrêmement sec où ils furent enterrées pendant 20 siècles.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi