Le Musée d’Israël a rejoint le Google Art Project rendant ses galeries accessibles en ligne.

Culture -
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Article paru dans "Israel Valley"

google Le Musée d’Israël situé à Jérusalem a rejoint le Google Art Project rendant ses galeries et des centaines d’oeuvres de sa collection permanente accessibles en ligne. On peut ainsi découvrir 520 des oeuvres les plus importantes du Musée d’Israël avec des images en haute résolution qui permettent d’observer les objets dans les moindres détails. Grâce à la technologie Google street view, on peut aussi déambuler dans le Musée.

MUSEE
Le Musée d’Israël, la plus grande institution culturelle du pays, figure en bonne place parmi les principaux musées d’art et d’archéologie au monde. Fondé en 1965, il abrite des collections encyclopédiques, notamment des articles datant de la préhistoire à l’époque moderne dans ses ailes d’Archéologie, des Beaux-Arts, de Culture et Art Juifs. Il possède également les vestiges les plus nombreux au monde d’archéologie de la Bible et de la Terre sainte. En quarante-cinq ans à peine, grâce aux dons qui lui ont été offerts et au soutien généreux de son cercle international de bienfaiteurs, le Musée est parvenu à réunir 500 000 objets représentant tout l’éventail de la culture matérielle des cinq continents.

A l’été 2010, les plus grands travaux de réfection jamais entrepris au Musée d’Israël sont achevés sur un campus de 80 000 mètres carrés proposant de nouvelles galeries, des édifices d’entrée et des espaces publics. Ce projet d’expansion et de restauration a eu pour objectif d’agrémenter la visite des collections, de faire apprécier aux visiteurs l’architecture et le paysage environnant du site. Faisant écho au design originel d’Alfred Mansfeld et de Dora Gad, le projet dirigé par la société James Carpenter Design Associates de New York et le cabinet d’architectes Efrat-Kowalsky de Tel-Aviv inclut la réfection et le réagencement des ailes Samuel et Saidye Bronfman d’Archéologie ; Edmond et Lily Safra des Beaux-Arts ; Jack, Joseph et Morton Mandel de Culture et Art Juifs.

GOOGLE ART
Lancé en 2011, Google Art Project, le musée virtuel de la firme de Mountain View, vient de s’enrichir de nouveaux partenariats avec des institutions internationales. Ce sont désormais plus de 200 lieux d’exposition qui prennent part au projet en permettant la numérisation d’œuvres d’art.

Lors de lancement en février 2011, Art Project regroupait 1061 œuvres issues de 17 institutions différentes. Un peu plus d’un an après, c’est une collection numérique de 30 000 œuvres issues de 151 lieux différents à travers 40 pays qu’il est possible de visionner, en haute et très haute résolution, sur le site du musée numérique.

Outre les œuvres en elles-mêmes, Art Project inclut également la visite virtuelle de certaines galeries de 46 musées, à la façon de ce que propose Street View. Il est ainsi possible d’explorer certaines pièces, et de zoomer sur les œuvres en s’en approchant suffisamment.

En France, ce sont 6 lieux qui se sont d’ores et déjà prêtés au jeu. On trouve parmi eux le château de Versailles, le château de Chantilly, celui de Fontainebleau, le musée de l’Orangerie, le musée du quai Branly ou encore le musée d’Orsay. Ce dernier propose 255 œuvres numérisées, tandis que les autres lieux apportent une contribution plus modeste, entre 10 et 48 œuvres. Dans le reste du monde, on peut citer le MoMa de New York, le musée Van Gogh d’Amsterdam, le Tate Britain et la National Gallery de Londres ou encore le Boijmans Van Beuningen de Rotterdam.

Art Project propose ainsi la plus grande galerie d’œuvres d’art numérisée de la Toile, et offre toujours la possibilité aux internautes de concevoir leurs propres galeries personnalisés. Une aubaine pour les amateurs comme pour les professeurs désireux de faire découvrir certaines œuvres à leurs élèves.

Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A voir aussi