Sophia Aram fait sa crise de foi

Coup de théâtre - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

crisedefoi.jpgArticle paru dans "L'Express"

Des sketchs critiques sur les religions qui pointent les absurdités de chacune d'elles.
DR
Elle déboule sur scène habillée en nonne, en juif et en musulman. Et chacun en prend pour son grade. Si le titre du spectacle, Crise de foi, n'est pas d'une folle originalité, il a au moins le mérite d'être clair : une suite de sketchs franchement critiques sur les religions, certes, mais qui s'amusent à pointer l'absurdité de la chose plutôt que d'être méchamment méchants. Car Sophia Aram, qui a très avantageusement remplacé Raphaël Mezrahi le matin sur France Inter, est drôle. Vraiment. Beaucoup.

Son humour oscille entre le coup de griffe et la petite claque aux mauvaises odeurs. Disons que cet oecuménisme critique fait du bien. Sans doute la couleur bon enfant de certains numéros plombe-t-elle parfois le rythme de la soirée ; davantage de tenue aurait hissé cette Crise de foi vers le haut (des cieux).

Pourtant, il faut reconnaître à Sophia Aram le courage de ne jamais sortir de sa ligne et d'avoir traité d'un sujet qui en fait reculer plus d'un. Rien que pour cela, cette Crise de foi ne mérite aucun traitement curatif.   Crise de foi, de Sophia Aram. Théâtre de Trévise, Paris (IXe).

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi