«Ne dis jamais ton nom», histoire vraie au théâtre

Coup de théâtre - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

nedisjms.jpgArticle paru dans "Charente Libre"

La création collective de 16 adolescents de Pause Théâtre est à l'affiche de la salle de La Couronne samedi. Photo CL

Création collective de 16 adolescents de la troupe Pause Théâtre de Saint-Yrieix, le spectacle «Ne dis jamais ton nom» sera à l'affiche à La Couronne ce samedi. La pièce a déjà été jouée quinze fois, notamment au festival européen de Castelnau, dans l'Hérault. «Il a aussi été donné le 6 novembre devant l'enfant cachée, Josie, venue des Etats-Unis à l'occasion de la remise, à titre posthume, de la médaille de Juste parmi les Nations, à soeur Saint-Cybard, qui a caché l'enfant dans son école de Lesterps», indique le metteur en scène, Jean-Marie Boutinot.

Tirée de l'oeuvre autobiographique de Josie Lévy-Martin, cette pièce doit être vue par toutes les générations. Riche en émotions, elle ménage des moments d'humour, comme le propose la vie.

Reconnue Juste parmi les Nations, soeur Saint-Cybard a accueilli et caché Josie de janvier à août 1944 à l'école Sainte-Bernadette, près de Confolens. La petite fille juive avait 5 ans et demi. Ses parents souhaitaient la mettre à l'abri. Soeur Saint-Cybard l'a présentée comme sa nièce. Josie et sa famille ont émigré aux Etats-Unis en 1947. Elle y a fait une brillante carrière de psychologue, mais n'a jamais oublié. Des années plus tard, elle a raconté son histoire dans un manuscrit poignant, traduit et publié en 2007 aux éditions du Croît Vif.

«Ne dis jamais ton nom, samedi à La Couronne. Tél. 05.45.67.17.00.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi